Les variantes testées par AlphaZero (et d'autres !) désormais jouables sur Chess.com !

Les variantes testées par AlphaZero (et d'autres !) désormais jouables sur Chess.com !

PeterDoggers
PeterDoggers
|
0 | Couverture d’événements d’échecs

Six nouvelles variantes, dont quatre récemment testées par AlphaZero, sont désormais libres d'accès pour tous les membres de Chess.com sur Chess.com/variants

La récente étude scientifique de DeepMind, à laquelle a participé le 14ème champion du monde Vladimir Kramnik, a fait grand bruit. Les neuf variantes apprises, puis décortiquées par AlphaZero ont été largement discutées dans le monde des échecs.

Il est désormais possible de jouer à quatre d'entre elles sur Chess.com ainsi qu'à trois autres variantes bonus ! En voici un aperçu, en commençant par celles d'AlphaZero :

No Castling (Interdiction de roquer)

No Castling chess
Il s'agit de la variante la plus simple à comprendre et probablement la plus proche des échecs classiques : roquer n'est simplement pas autorisé. Le week-end dernier, Magnus Carlsen a déclaré qu'il aurait répondu au "Boncloud" de Hikaru Nakamura 1.e4 e5 2.Re2 (joué par l'américain contre Jeffery Xiong) par 2...Re7 et après 3.Re1 Re8, on transposerait dans une position normale où le roque n'est plus permis pour les deux camps.

Cependant, il est plus sûr d'opter directement pour la variante en question, à présent disponible sur notre site, au cas où votre adversaire n'ait pas le même sens de l'humour que le champion du monde et décide de punir votre Re2 en se développant normalement !

Jouez au "No Castling" ici.

Capture Anything (Auto-capture)

Capture Anything chess
Cette variante avait été baptisée Self-capture (Auto-capture) dans l'article de DeepMind. Elle vous autorise à prendre vos propres pièces en plus évidemment de celles de vos adversaires. Vous pouvez imaginer bien des positions où capturer l'un de ses propres pions, par exemple avec une tour pour ouvrir une colonne, pourrait s'avérer profitable.

Kramnik s'est montré particulièrement enthousiaste à propos de cette variante : "Je l'aime beaucoup, j'irais même jusqu'à dire qu'il s'agit simplement pour moi d'une version améliorée des échecs classiques... Indépendamment de leur effet relativement mineur sur les ouvertures, les auto-captures ajoutent des motifs esthétiques en milieux de jeu et fournissent des options supplémentaires et de nouveaux thèmes pour gagner des finales".

Jouez au Capture Anything ici.

Le vendredi 18 septembre, Chess.com a organisé une table ronde avec Vladimir Kramnik, le MI Danny Rensch et les chercheurs de DeepMind pour discuter de leur dernier article dans lequel AlphaZero explore les variantes des échecs. Le voici pour une relecture :


Sideways Pawns (Pions sur les côtés)

Sideways Pawns chess

C'est peut-être la variante la plus compliquée de toutes : les pions ne sont pas seulement autorisés à avancer vers l'avant mais peuvent aussi faire des pas de côtés ! Comme l'a écrit Kramnik, "Même après avoir regardé comment AlphaZero joue au Sideways Pawns, les principes de cette variante restent quelque peu mystérieux - il n'est pas tout à fait clair ce que chaque camp doit viser. Les motifs sont très différents, ce qui fait que de nombreux coups apparaissent visuellement très étranges, comme s'il s'agissait d'erreurs aux échecs classiques".

Jouez au Sideways Pawns ici.

Torpedo (Torpille)


Cette variante accélère le jeu car elle permet aux pions de se déplacer d'une ou deux cases quelle que soit leur position sur l'échiquier (aux échecs standard, ils ne peuvent se déplacer de deux cases que dans la position de départ). Il est intéressant de noter que la prise en passant peut donc se produire n'importe où ! Cependant, la plus grande différence avec les échecs classiques est que les parties deviennent beaucoup plus tactiques et les pions des armes encore plus redoutables.

Jouez au Torpedo ici.

Fog of War (brouillard de guerre)

Fog of War chess

Outre les quatre variantes testées par AlphaZero, trois autres vous sont également mises à disposition cette semaine. Fog of War, également connu sous le nom de Dark Chess (échecs dans le noir), a été la plus populaire d'entres elles jusqu'à présent. Son principal attrait réside en le manque d'information dont disposent les joueurs : vous ne pouvez voir que les cases où vos pièces ou vos pions peuvent se déplacer et attaquer.

Fog of war chess
Voici ce que vous voyez au début d'une partie de Fog of War.

Jouez à Fog of War ici.

Blindfold (Aveugle)

Blindfold chess

Si vous souhaitez supprimer toutes les informations (au lieu de l'échiquier en lui-même, dont vous aurez besoin pour jouer), vous pouvez essayer de jouer à l'aveugle ! En plus d'être un défi amusant, cela constitue un bon moyen d'entraîner vos capacités de visualisation. 

Le jeu à l'aveugle a une histoire si riche qu'il existe une page Wikipedia consacrée à ce sujet ainsi qu'une autre dans notre glossaire des termes échiquéens. Dans les années 1990 et au début des années 2000, le tournoi Melody Amber a permis aux meilleurs Grands Maîtres d'en découdre derrière un ordinateur portable sur lequel un logiciel spécial avait été créé. Si le tournoi devait être rétabli, il leur suffirait de se connecter à Chess.com.

Jouez au Blindfold ici.

Chaturanga

Play Chaturanga chess

Enfin, Chess.com a ajouté la variante Chaturanga. En parlant d'histoire, cet ancien jeu de société indien est en fait considéré comme un ancêtre commun des échecs.

Quelles sont donc les règles ? Eh bien, pour commencer, les pièces ont des noms différents. Le roi est Raja, la dame Ferz, la tour Ratha, le fou Alfil, le cavalier Ashva et le pion Bhata. Le Ferz est beaucoup moins fort, car il ne peut se déplacer que d'une case en diagonale tandis que l'Alfil saute de deux cases en diagonale. En dehors de cela, les pions ne peuvent avancer que d'une seule case et le roque n'existe pas.

Jouez au Chaturanga ici.

Ce n'est pas tout ! Comme certains programmeurs de Chess.com s'enthousiasment quant à la création de nouvelles variantes, nous travaillons désormais sur un projet appelé Custom variants (variantes personnalisées), où les membres pourront mélanger des règles pour créer leur propre variante.

Cela tomberait à pic pour Levon Aronian, qui a déjà une idée en tête. Il a récemment déclaré qu'il aimerait essayer le Capture Anything (Auto-capture), mais en limitant de telles prises aux pièces les plus lourdes. Bientôt, il sera donc en mesure de créer le "Aronian Chess" sur Chess.com. 

Envie d'essayer l'une de ces variantes ? Retrouvez les sur Chess.com/variants


Voir aussi :

Mieux connaître PeterDoggers
The Queen's Gambit : une série Netflix qui met les échecs à l'honneur

The Queen's Gambit : une série Netflix qui met les échecs à l'honneur

Aronian gâche le sacre de Carlsen, talonné par un Firouzja brillant

Aronian gâche le sacre de Carlsen, talonné par un Firouzja brillant