GM Vladimir Kramnik

Nom complet
Vladimir Kramnik
Date de naissance
Jun 25, 1975 (âge 44)‎
Lieu de naissance
Tuapse, Krasnodar Krai, Russie, Union Soviétique
Fédération
Russie
Retraité
en 2019
Profils

Classement

Bio

Vladimir Kramnik est le seul champion du monde d'échecs né dans les années 1970, il détient le titre classique entre 2000 et 2006 et celui réunifié jusqu'en 2007. Il a passé plus de deux décennies comme l'un des meilleurs joueurs de la planète avant de prendre sa retraite en janvier 2019 à l'âge de 43 ans.

Jeunesse et début de carrière

Vladimir Kramnik naît à Tuapse en Russie (puis Union Soviétique), en 1975. En tant qu'étudiant de l'école Mikhail Botvinnik, il remporte le championnat jeune en 1991.

Dès l'adolescence, Kramnik est un joueur de haut niveau. En 1993, à l'âge de 18 ans, il participe au tournoi de Linares et termine cinquième sur 14 dans une arène comprenant Garry Kasparov, Anatoly Karpov et Viswanathan Anand. Dans l'édition suivante, Kramnik bat Kasparov pour la première fois, mais pas la dernière.

L'ascension fulgurante de Kramnik lui permet d'accéder à la première place mondiale en janvier 1996. Cependant, tout au long des années 1990, il ne participe jamais à un match de Championnat du Monde. En 1994, Il se fait éliminer des tournois des candidats dans les cycles FIDE et classique alors qu'en 1999, il chute en quart de finale du Championnat du Monde FIDE à élimination directe.

Vladimir Kramnik, 1993
Kramnik en 1993. Photo : Wikimedia, CC BY-SA 3.0.

À la fin des années 1990, Kramnik, Anand et Alexei Shirov sont considérés comme les trois plus légitimes challengers potentiels de Kasparov. Après avoir perdu contre l'Ogre de Bakou en 1995, Anand revient dans le circuit de la FIDE tandis que Kramnik et Shirov disputent un match en 1998 pour gagner le droit de défier Kasparov. Le russe s'incline mais les négociations entre Shirov et Kasparov échouent. 

Finalement, Kramnik n'a pas besoin de gagner un tournoi ou un match pour se battre pour la couronne mondiale car lui parvient à se mettre d'accord avec Kasparov, reconnaissons tout de même qu'il est mieux classé que Shirov au début des années 2000.

Champion du monde classique

Kasparov fait figure de favori mais Kramnik est en pleine forme et s'appuie sur un excellent historique face à son rival malgré le statut incontestable de numéro 1 mondial de ce dernier. Néanmoins, Kramnik fait mieux que se défendre et prouve que sa place est largement méritée en prenant le meilleur sur le tenant du titre, incapable de faire céder ses défenses. 

Il frappe fort d'entrée avec une victoire dans la deuxième partie. Contre la Défense Grunfeld de Kasparov, Kramnik propose une nouvelle idée aux coups 10 et 11 et atteint une finale favorable au 26ème coup qu'il convertit au 40ème.

Kramnik conserve son avance jusqu'à la 10ème partie où Kasparov décide de brouiller les pistes en optant pour une Nimzo-Indienne avec les noirs. Initiative malheureuse du champion, détruit en 25 coups par Kramnik qui fait ainsi le break à 6 parties du terme du match. 

Jamais Kasparov ne semble en mesure de fissurer la muraille érigée par son challenger, après 5 nulles successives il doit lui abandonner sa couronne. Kramnik est le premier challenger depuis Jose Capablanca en 1921 à ne pas concéder la moindre défaite dans un tel affrontement au sommet.

Avec les noirs, le nouveau champion popularise la Défense Berlin sur la Ruy Lopez avec laquelle il se montre d'une extrême solidité, pour preuve ses nulles obtenues dans les parties 1, 3, 9, 11 et 13. Kasparov, las de s'y casser les dents, opte pour 1. c4 dans les parties 5 et 7 et 1. d4 dans la partie 15, également en vain.

Kramnik-Kasparov, 2001
Kramnik, à droite face à Kasparov au Mémorial Botvinnik, l'année suivant leur match de Championnat du Monde. Photo: Wikimedia © Kasparov Agency, CC BY-SA 3.0.

Kramnik, qui en 2001 devient le second joueur à atteindre la barre mythique des 2800, manque de justesse de perdre son titre en 2004 contre le Hongrois Peter Leko. Malgré des problèmes de santé et l'âpreté du combat, le russe s'arrache et à l'image d'Emanuel Lasker (1910), Botvinnik (1951) et Kasparov (1987), il conserve sa couronne par le biais d'une égalité à l'issue du match (il est le dernier à profiter de ce régalement car depuis des départages en rapide sont nécessaires).  

Après avoir entamé la rencontre par un succès avec les noirs, Kramnik s'incline dans les parties 5 et 8 et jouit donc de 6 parties pour revenir à hauteur. Il ne saisit pas sa chance dans les 5 suivantes et comme Lasker et Kasparov, ses ultimes espoirs résident en un come-back dans la dernière joute du match.

Dans cette 14ème partie sous haute tension, il choisit de traiter la Caro-Kann de Leko avec la variante d'avance, après s'être essayé aux lignes principales dans la 12ème. Au bout de 33 coups, la position du tenant du titre semble idéale, fort d'un puissant cavalier en d6 et d'une tour en septième, Kramnik n'a plus qu'à effectuer une marche triomphale avec son roi jusqu'à la case f6 pour porter le coup de grâce.



Champion du monde réunifié

Après Leko, le prochain challenger de Kramnik se nomme Veselin Topalov en 2006 dans un match qui va faire couler beaucoup d'encre. Topalov, numéro un mondial et champion de la FIDE est un adversaire de choix et cette rencontre a pour but de réunifier les 2 titres après 13 années de conflit.

Kramnik démarre sur les chapeaux de roues avec 2 victoires d'entrée suivies de 2 nulles. Le match prend une tournure très polémique juste avant la 5ème partie quand Topalov et son manager accusent Kramnik de tricher en raison de ses aller-retours aux toilettes suspects à leurs yeux. Il est alors décidé que les deux joueurs doivent utiliser une salle de bain commune plutôt que d'avoir leurs propres installations privées contrairement à ce qui est stipulé dans leur contrat. Ulcéré, Kramnik refuse de disputer la 5ème partie qu'il doit mener avec les pièces blanches. Après des négociations et un retour aux conditions initiales, le match reprend mais avec un point de forfait pour le joueur russe. Après deux nulles, Topalov enchaîne deux victoires et prend les commandes grâce à ce fameux point gratuit. Kramnik réagit cependant dans la 10ème avec une victoire dans une Catalane et deux nulles plus tard le match est poussé au départage en rapides. Le russe tient la nulle avec les noirs dans cette première confrontation accélérée ce qui lui vaudra la victoire finale étant donné que les blancs remporteront toues les parties à venir. La controverse de cette partie perdue sur tapis vert après les accusations de son adversaire n'aura finalement pas eu de conséquence décisive sur la capacité de Kramnik à défendre son titre.

Kramnik remet en jeu sa couronne réunifiée dans un nouveau format : en 2007, un tournoi double rondes est organisé  auquel il prend part en compagnie entre autre de Topalov.

Kramnik débute bien avec une victoire dans la seconde ronde contre Alexander Morozovich puis enchaîne six nulles pour atteindre la mi-tournoi. Cependant, une défaite dans la neuvième ronde contre sa jusqu'alors unique victime le fait reculer au classement et il compte 1.5 points de retard sur le leader Anand. Un succès contre son vieux rival Leko dans la 12ème ronde et un autre dans la dernière contre Aronian ne lui permettent pas de rattraper l'indien, victorieux avec un point d'avance. 

Heureusement pour Kramnik, grâce à son statut de départ, il sait qu'il bénéficiera d'une chance de défier le vainqueur du tournoi dans un match.

Carrière d'après champion

Anand se révèle trop fort pour Kramnik en 2008, le russe perd 3 des 6 premières parties et dans un format de 12 rencontres ses chances de revenir sont déjà illusoires. Malgré un succès pour l'honneur dans la 10ème partie, le challenger ne sera pas en mesure de combler son retard et une nulle dans la partie suivante met fin à ses espoirs de reconquête. 

Vladimir Kramnik
Kramnik au Championnat du Monde de 2008. Photo : Wikimedia, CC BY-SA 3.0.

En dépit de ses résultats aux Championnats du Monde de 2007 et 2008, Kramnik revient brièvement à la première place mondial en janvier 2008. Il se maintient dans le top 10 mondial durant la décennie qui suit comme c'était déjà le cas dans celle passée.

Kramnik participe à trois tournois des candidats dans les dix dernières années de sa carrière sans parvenir à gagner le droit de se rebattre directement pour le titre mondial. En 2012, il s'incline en départage contre Alexander Grischuk en demi-finale d'une édition à élimination directe de huit joueurs. Lors du tournoi à double rondes de 2014, il finit 3ème ex-equo, 1½ point derrière Anand (que Magnus Carlsen a détrôné comme champion du monde l'année précédente). 

Vladimir Kramnik
Kramnik en 2018. Photo : Maria Emelianova/Chess.com.

Absent en 2016, Kramnik - en tant que numéro 3 mondial - bénéficie de la wild card en 2018. Bien qu'il s'essouffle dans la seconde moitié du tournoi qu'il termine à la 5ème place, Kramnik joue dans un style sans compromis et signe certaines fulgurances comme contre Aronian ronde 3 :

Ce tournoi est l'un des derniers joués par Kramnik qui annonce publiquement sa retraite en janvier 2019 à l'issue du Tata Steel. 

Héritage

Aucun joueur n'est jugé uniquement sur sa rivalité avec un autre mais la performance de Kramnik contre le - peut-être - plus grand joueur de tous les temps Kasparov, est remarquable. Il a non seulement détrôné le champion du monde en 2000 mais aussi terminé sa carrière avec un score positif dans leurs faces à faces en classique. Kramnik est aussi le seul joueur durant le règne de Kasparov de 1985 à la retraite de ce dernier, à accéder à la première place mondiale. Kasparov lui-même a comparé le style de Kramnik à celui de Karpov. 

Kramnik est un joueur universel, capable d'employer n'importe quelle ouverture et à l'aise dans tout type de position. Cependant, la Défense Berlin restera à jamais associée au grand Vladimir grâce à sa redoutable efficacité dans son match contre Kasparov en 2000. Quand il ne cherche pas à seulement neutraliser les pièces blanches, Kramnik peut aussi répondre à 1. e4 par la Sicilienne ou la Petroff. Avec les blancs, il est particulièrement connu pour ses nombreuses victoires contre la Défense Est-Indienne.

Tout champion du monde d'échecs marque de son sceau l'Histoire de notre jeu mais grâce à sa longévité au plus haut niveau durant plus de 25 ans, Kramnik figure parmi les plus grands d'entre eux.

Meilleure partie


Ouvertures les plus fréquentes

Parties