Articles
Combien gagnent les meilleurs joueurs d'échecs ?

Combien gagnent les meilleurs joueurs d'échecs ?

NathanielGreen
| 57 | Autour des échecs

Vous êtes-vous déjà demandé quelles sommes les joueurs du gratin mondial pouvaient gagner ? Tellement de tournois et de matchs sont organisés qu'il est extrêmement difficile de savoir combien ont amassé les meilleurs joueurs d'échecs au cours de leur carrière. Il semblerait qu'aucune étude sur la question n'avait été faite en profondeur jusqu'à présent. Nous avons donc tenté de réparer cela. 

Notre analyse comprend tous les Championnats du Monde, les super-tournois ainsi que les matchs et les évènements à élimination directe pour lesquels nous avons pu trouver des informations sur les prix depuis le premier tournoi d'échecs international tenu à Londres en 1851. Il existe également d'innombrables Opens aux dotations plus modestes que nous n'avons pas pris en compte dans nos recherches. Habituellement, les meilleurs joueurs de la planète ne participent pas à ces tournois qui représentent néanmoins une part prépondérante de l'économie échiquéenne qui n'est donc pas reflétée dans cette analyse.

Les primes de participation, les sponsors, les allocations gouvernementales et toutes les autres sources substantielles de revenus qu'un joueur d'échecs d'élite peut avoir n'ont pas non plus été pris en considération. Cette liste ne concerne que les gains en prix réels.

Notez que nous nous sommes basés sur le montant des prix officiellement communiqué, même lorsque une incertitude demeure comme lors du match Botvinnik-Bronstein de 1951 (8 000 $) quant au cheminement de l'argent jusqu'aux joueurs. Dans les cas où une partie du prix est taxée - à savoir, les 20 % que la FIDE prélève souvent dans ses tournois - c'est le montant que le joueur a officiellement perçu selon le règlement du tournoi qui a été utilisé.

Que l'analyse commence !


L'évolution des prix

Le premier grand tournoi international s'est tenu à Londres en 1851 avec à la clé 500 livres britanniques de prix, soit environ 2 500 dollars à l'époque qui équivaudrait à 95 000 dollars aujourd'hui. Cela représentait une somme colossale pour l'heureux vainqueur.

Adolf Anderssen Prize Money Chess.com
Adolf Anderssen a touché les 183 pounds du premier prix, l'équivalent d'environ 35,000 $ de nos jours. Image : Wikimedia.

Pendant plus d'un siècle, les tournois de ce type ont été exceptionnels. Il a fallu attendre 1979 pour qu'un évènement à plus de 200 000 dollars (après conversion) soit de nouveau organisé.

Les matchs de Championnat du Monde étaient néanmoins un peu plus rentables, celui de 1921 étant doté de plus de 400 000 dollars (en monnaie d'aujourd'hui). Après la Grande Dépression, cependant, même les combats pour le titre ont souffert en termes de prix. Au final, en dollars de 2022, les champions du monde, de Wilhelm Steinitz à Alexander Alekhine, ont gagné environ un demi-million de prix au cours de leur carrière. Les champions allant de Mikhail Botvinnik à Tigran Petrosian, en revanche, n'ont pas pu dépasser les 200 000 dollars, Tal n'atteignant même pas les six chiffres.

Cependant, lorsque Bobby Fischer a finalement réussi à terminer un cycle complet de Championnat du Monde, les choses ont changé. Le tumultueux Américain a toujours fait pression pour que les prix soient plus importants et, après que le milliardaire Jim Slater ait doublé la mise du Championnat du Monde de 1972, la dotation a atteint le quart de million, soit environ 1,8 million de dollars d'aujourd'hui. Ainsi, même avant ce geste généreux, c'était déjà deux fois plus que le précédent plus gros montant (le championnat de 1921). 

Bobby Fischer prize money
L'exigeant Fischer fut le principal artisan de l'augmentation des prix pour les joueurs d'échecs. Photo : Bert Verhoeff/Dutch National Archives, CC.

Après le match du siècle entre Fischer et Spassky (n'oubliez pas Boris Spassky !), le Championnat du Monde est devenu une affaire de gros sous et sa dotation n'est jamais redescendue en dessous d'un demi-million de dollars bruts (non ajustés). Les super tournois, à quelques exceptions près à la fin des années 1980 et au début des années 1990, ont mis un peu plus de temps à décoller. Si les sommes en jeu sont à présent élevées au top niveau, c'est en grande partie à Bobby Fischer que l'on doit cela.

Les plus gros gagnants

Les deux derniers champions du monde à l'heure nous écrivons ces lignes, Viswanathan Anand et Magnus Carlsen, sont aussi les deux plus gros gagnants de tous les temps. Anand a connu une longue carrière (et reste même en activité) et a lutté pour des sommes plus importantes durant les matchs pour le titre, il est donc actuellement le plus gros gagnant. Carlsen le dépassera très probablement, même si cela pourra prendre un peu plus de temps maintenant qu'il a renoncé à sa couronne. Néanmoins, après avoir amassé 9 millions de dollars, qu'est-ce que 500 000 de plus pour le Norvégien ?

Viswanathan Anand Magnus Carlsen Prize Money

L'intérêt grandit encore pour les duels entre Garry Kasparov et Anatoly Karpov qui ont alimenté une rivalité légendaire des dizaines d'années durant. De plus, la scission du cycle mondial en 1993 a permis à chacun d'eux de prétendre à un titre et donc d'en tirer un bénéfice financier. En tenant compte de l'inflation, ils demeurent les deux plus gros gagnants, Anand et Carlsen occupant alors respectivement les troisième et quatrième places.

Garry Kasparov Anatoly Karpov prize money

La prise en compte de l'inflation n'aide pas les champions d'avant-guerre autant qu'on pourrait le croire. Lasker atteint un maximum d'environ 655 000 dollars. Les autres sont tous en dessous du demi-million : Steinitz a gagné environ 490 000 $ en dollars actuels ; Jose Raul Capablanca, 467 000 $ ; et Alekhine, 453 000 $. Le bref règne de Max Euwe et le timing de son arrivée au sommet le limitent à "seulement" 147 000 $ de gain — environ comme Harry Pillsbury.

Les plus gros gagnants

Pour aller droit au but, voici le top 10 de tous les temps en dollars bruts.

Top 10 Prize Money Winners

Au total, 27 joueurs ont gagné au moins un million de dollars en jouant aux échecs. Les voici avec le plus gros prix qu'ils ont remporté au passage.

Rang Année Prix totaux Plus gros prix Evènement
1 Viswanathan Anand $9.46M $1.48M Match vs. Topalov, 2010
2 Magnus Carlsen $9.05M $1.53M Match vs. Anand, 2013
3 Garry Kasparov $7.95M $1.87M Match vs. Karpov, 1990
4 Anatoly Karpov $5.99M $1.30M Match vs. Anand, 1998
5 Vladimir Kramnik $4.75M $1.33M Match vs. Kasparov, 2000
6 Bobby Fischer $3.52M $3.35M Match vs. Spassky, 1992
7 Veselin Topalov $3.29M $988K Match vs. Anand, 2010
8 Levon Aronian $2.67M $126K Morelia-Linares, 2006
9 Fabiano Caruana $2.40M $509K Match vs. Carlsen, 2018
10 Hikaru Nakamura $2.36M $120K Londres, 2018
11 Sergey Karjakin $2.23M $480K Match vs. Carlsen, 2016
12 Boris Gelfand $2.19M $1.15M Match vs. Anand, 2012
13 Ian Nepomniachtchi $2.25M $905K Match vs. Carlsen, 2021
14 Alexander Grischuk $1.90M $128K Candidats de Kazan, 2011
15 Maxime Vachier-Lagrave $1.89M $110K Candidats d'Ekaterinbourg, 2021
16 Boris Spassky $1.79M $1.65M Match vs. Fischer, 1992
17 Wesley So $1.56M $100K Las Vegas, 2014
18 Shakhriyar Mamedyarov $1.55M $100K Candidats de Berlin, 2018
19 Nigel Short $1.41M $958K Match vs. Kasparov, 1993
20 Peter Svidler $1.25M $170K Match de Championnat du Monde FIDE, 2005
21 Peter Leko $1.18M $600K Match vs. Kramnik, 2004
22 Vasyl Ivanchuk $1.11M $250K Match de Championnat du Monde FIDE, 2002
23 Gata Kamsky $1.09M $562K Match vs. Karpov, 1996
24 Teimour Radjabov $1.08M $110K Coupe du Monde de Khanty-Mansiysk, 2019
25 Michael Adams $1.04M $375K Candidats de Groningen, 1997
26 Ding Liren $1.04M $150K Finale du Grand Chess Tour, 2019
27 Anish Giri $1.09M $50K Londres, 2019 et Baku, 2019

Voyons à présent comment se sont comportés tous les champions du monde ! Les voici, avec les montants ajustés en fonction de l'inflation. Vous pouvez constater que les premiers champions se sont bien débrouillés, que c'était ensuite plus compliqué pour les suivants et que les derniers champions (depuis Fischer) font tous partie du club des millionnaires en dollars.

World Champion Prize Fund Winnings

Les plus gros matchs

Cinq millions de dollars : c'est la somme qu'il a fallu débourser pour faire sortir Bobby Fischer de sa retraite ! En fait, le match revanche à 5 millions de dollars entre Fischer et Spassky en 1992 demeure la plus grosse dotation jamais mise en jeu pour un match ou un tournoi. Fischer a remporté 3,35 millions de dollars, soit 67 % de la cagnotte, tandis que Spassky a reçu 1,65 million de dollars pour sa défaite. Ce match a bénéficié de financements si élevés que le prix de Fischer est plus important que la dotation totale de n'importe quel autre match ou tournoi jamais organisés. Il est d'ailleurs le seul joueur à avoir gagné plus de deux millions dans un seul match, alors que dire de trois ?

Fischer Spassky 1992 prize fund
Ils ont appelé cela un Championnat du Monde, mais Spassky était à peine un joueur du top 100 à cette époque et Fischer, bien sûr, n'avait pas joué depuis 20 ans. Photo : Milos Vukadiovic/AP Photos.

On ne sait pas exactement quelle part de cet argent Fischer a réellement perçue, car il avait été sanctionné par les États-Unis pour avoir disputé le match en Yougoslavie à l'époque en guerre. Toutefois, selon Wikipédia, sa succession à sa mort en 2008 était évaluée à environ 2 millions de dollars, un montant qui laisse entendre qu'il a probablement reçu l'argent.

Biggest Matches Chess History

Le plus gros match officiel de Championnat du Monde a été le dernier duel Kasparov-Karpov en 1990, avec 3 millions en jeu. Après qu'un duel ait été organisé chaque année de 1984 à 1987, l'attente de trois ans a semblé avoir provoqué une ruée des sponsors. Les Championnats du Monde 2012 et 2013 se classent juste après, avec 2,55 millions de dollars chacun, et le match de 1993 entre Kasparov et Short, doté de 1,7 million de livres sterling, se situe également dans cette fourchette après conversion monétaire.

Kasparov Karpov Prize funds Chess
Ils ont également participé tous deux au tournoi à quatre joueurs en 1988 (aucune donnée sur les prix n'est cependant disponible). Photo : Rob Bogaerts/Dutch National Archives, CC.

Un autre match mérite d'être mentionné : le tristement célèbre affrontement de 1997 que Kasparov a perdu contre l'ordinateur Deep Blue d'IBM. Sur les 1,1 millions de dollars de prix, IBM a fait don des recettes du vainqueur à hauteur de 700 000 dollars à des œuvres de charité. Après avoir remporté 100 000 dollars sur les 500 000 de dotation pour sa défaite dans le match moins célèbre de l'année précédente, Deep Blue est devenu l'un des dix plus gros gagnants de l'histoire des échecs de l'époque. Le premier ordinateur à avoir battu l'homme n'ira pas plus loin car IBM l'a mis à la retraite et l'a démantelé peu de temps après sa victoire.

Les plus gros tournois

Le Championnat du Monde FIDE 1999 à Las Vegas reste le plus gros tournoi jamais organisé, avec 3 millions de dollars de prix (bien que les joueurs n'aient reçu que 2,4 millions) répartis entre 100 joueurs. Alexander Khalifman a officiellement remporté 660 000 dollars. (Selon ChessGames.com, le tournoi des Candidats de Groningue 1997 était aussi doté de 3 millions de dollars).

Las Vegas Skyline Prize Winners Chess
Il semble approprié que le tournoi le plus riche jamais organisé par la FIDE se soit tenu à Las Vegas. Photo : Curimedia/Wikimedia, CC.

Le record du XXe siècle pour les tournois en dehors des cycles de Championnat du Monde revient à trois tournois du PCA Super Classic en 1995 (Riga, Horgen et Novgorod) ; chacun d'entre eux était doté d'une cagnotte de 122 000 $ (soit environ 235 000 $ après inflation). Il s'agissait en réalité d'une sorte de Grand Chess Tour, mais avec 20 ans d'avance sur son temps - ce n'est d'ailleurs pas une coïncidence si Kasparov a été le fer de lance des deux organisations. Malheureusement pour le PCA, les sponsors n'ont pu être conservés par la suite.

Avant cela, le premier prix à six chiffres (111 000 $) de l'histoire des échecs avait été mis en jeu à Montréal en 1979. Cela représente un montant encore plus significatif de 450 000 $ après inflation (juste un peu moins que les Candidats 2022). Karpov et Tal ont chacun gagné 21 500 $ pour leur victoire partagée (88 000 $ ajustés), ce qui constitue la quasi-totalité des gains en argent de la carrière connue du Magicien de Riga. Tal vivait principalement de son allocation soviétique en tant que journaliste, et même ses matchs de championnat de 1960 et 1961 contre Botvinnik n'avaient pas de prix connus en jeu.

Montreal Prize Fund Chess.com
Montreal, une place historique pour les échecs. Photo : Jean Gagnon/Wikimedia, CC.

Le record pour un tournoi toutes rondes hors Candidats appartient au London Chess Classic 2010, avec 500 000 €, soit environ 650 000 $. Il s'agissait d'un sacré pactole pour les joueurs, compte tenu du fait que le tournoi ne comptait que sept rondes. Le record global pour un événement hors Candidats et hors Championnat du Monde est attribué au tournoi Millionaire Chess à 1 000 000 $ en 2014 et 2015 (le dernier organisé en 2016 a baissé les prix).

C'est beaucoup plus que les tournois de l'époque romantique même après ajustement. À titre d'exemple, le tournoi de Paris 1867 et ses 13 500 francs ne vaudrait aujourd'hui "que" 72 000 $ environ, soit six fois moins que Montréal 1979.

Biggest Tournaments Prize Money

Les prix semblent s'être stabilisés autour d'une certaine base depuis une dizaine d'années : 1 à 2 millions de dollars pour un Championnat du Monde, 500 000 dollars pour un tournoi des Candidats et 300 000 dollars pour un tournoi majeur comme la Sinquefield Cup ou les tournois principaux du Magnus Tour. Sans oublier la Coupe du monde, dont la plus récente, l'an dernier, a distribué 1,8 million de dollars entre 206 joueurs.

Nous verrons quels montants le Championnat du Monde de l'année prochaine pourra attirer sans la participation de Carlsen.

Plus gros gagnants sur une année

Devenir champion du monde (sauf entre 1948 et 1969) aide beaucoup votre portefeuille au cours d'une carrière, mais pas forcément si l'ont compte simplement à l'échelle annuelle. Parfois, lorsque les qualifications et le Championnat du Monde qui s'ensuit se déroulent la même année civile, le challenger finit par gagner plus en combinant les deux que le champion lors du seul combat pour le titre. Par exemple, Karpov a gagné plus d'argent que Kasparov en 1987 et Caruana a gagné plus que Carlsen en 2018.

Découvrons à présent quels joueurs sont arrivés le plus souvent au sommet de la pyramide monétaire sur une année.

Sans surprise, les quatre hommes de tête sont tous des rois de longévité. Le numéro un, cependant, est Lasker avec 13 années en tête, la première en 1894 et dernière en... 1924. Karpov est le suivant avec 10 ans (entre 1973 et 1998), suivi de Kasparov (1983-2001) et de Carlsen (2009-2021) avec neuf années chacun.

Emanuel Lasker prize money
Lasker a su mettre du beurre dans les épinards tout au long de sa carrière. Photo : German Federal Archives, CC.

Par rapport aux autres sports, ça représente quoi ?

Même si le montant des prix a augmenté au fil des ans, les échecs ne sont toujours pas un sport très lucratif. Par exemple, le joueur d'échecs le plus récompensé de l'histoire a gagné moins que le joueur de baseball le mieux payé chaque année (depuis qu'il existe des données sur les deux) et ce depuis le 19ème siècle. L'année 1972 a été la plus serrée, puisque Fischer a touché 156 250 dollars alors que le joueur de baseball le mieux payé, le voltigeur Carl Yastrzemski, a gagné 167 000 dollars. Les gains combinés d'Anand, Carlsen, Kasparov, Karpov, Kramnik et Fischer, soit environ 40,6 millions de dollars, sont inférieurs au salaire du lanceur Max Scherzer pour la seule année 2022 (43,3 millions de dollars).

Tyler Glasnow, major league baseball pitcher
Le lanceur Tyler Glasnow a gagné 5,1 millions de dollars en 2022, soit plus que tous les prix attribués aux GMs Hikaru Nakamura et Fabiano Caruana... réunis. Image : Tom Forget via MLB.com.

Une comparaison plus intéressante pourrait être faite avec les World Series de Poker. (Bien sûr, le poker est financé d'une manière bien différente des échecs puisque les joueurs réunissent eux-mêmes tous les fonds). De 1972 à 2000, le meilleur joueur d'échecs gagnait souvent un montant comparable à celui du gagnant du Main Event des World Series et parfois, comme Kasparov en 1990 ou Fischer en 1992, détenait un avantage écrasant. Le boom du poker en 2003 a malheureusement laissé les échecs loin derrière. Depuis Carlsen est le joueur à s'être le plus approché en 2021 mais il était encore loin derrière par un facteur de plus de quatre (1,8 millions de dollars contre 8,0 millions de dollars).

Quand échecs rimait avec disette

Si, de nos jours, un tournoi des Candidats est doté de généralement 500 000 dollars, dont au moins 100 000 dollars au vainqueur, il n'en a pas toujours été ainsi. Les premiers tournois des Candidats qui ont eu lieu après la Seconde Guerre mondiale ne garantissaient pas grand chose. Lors de l'édition de 1953, Smyslov a gagné 1 147 dollars (environ 12 700 dollars aujourd'hui). Pire encore, le tournoi des Candidats de 1959, remporté par Tal, récompensait les résultats des parties, mais pas le tournoi. Les joueurs gagnaient 60 francs suisses pour une victoire, 25 pour une nulle et 10 pour une défaite. Pour Tal, cela représentait un total de 695 francs, soit 161 dollars. Oui, 161 dollars, qui, même aujourd'hui, ne vaudraient qu'environ 1 600 dollars. Vous pouvez comprendre pourquoi les joueurs d'échecs avaient du mal à gagner de l'argent !

Conclusion

Nous n'avons fait que commencer à gratter la surface de l'évolution des enjeux financiers aux échecs au fil des époques. Si vous voulez en savoir davantage sur la façon dont les prix fonctionnent et fonctionnaient aux échecs et sur les défis que représente la compilation de tels chiffres, nous vous invitons à lire l'article de ce blog.

Nous espérons que vous avez apprécié nos recherches. N'hésitez pas à réagir dans les commentaires ci-dessous !

Mieux connaître NathanielGreen
L'histoire de la triche aux échecs

L'histoire de la triche aux échecs

Grand Chess Tour 2022 : toutes les infos

Grand Chess Tour 2022 : toutes les infos