Infos
Infos
Caruana repasse à 2800, Maurizzi brille de mille feux
Fabiano Caruana. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Caruana repasse à 2800, Maurizzi brille de mille feux

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Le Grand Suisse 2023 est bien lancé ! Après deux rondes, ils ne sont plus que sept avec un score parfait dans l'Open, et cinq chez les femmes.

Au premier échiquier, un clash 100% américain voyait Fabiano Caruana prendre le dessus sur Hans Niemann pour repasser au-delà des 2800 Elo pour la première fois depuis 2021. Le MI kazakh Ramazan Zhalmakhonov (2447 Elo) réalise pour le moment la plus belle performance du tournoi, battant deux adversaires à la moyenne Elo de 2665. Il est le seul non-GMI du peloton de tête.

Côté français, l'exploit du jour est l'œuvre de notre jeune champion du monde junior Marc'Andria Maurizzi (2555 Elo, 16 ans), qui bat le champion d'Europe 2022 Matthias Bluebaum (2668 Elo) avec panache !

Le chef d'oeuvre de "Marc'An" analysé par Blitzstream !

Bacrot et MVL, solides face à Rapport et Durabayli, sont respectivement à 1,5 et 1/2. Alireza, qui jouait comme Maxime un azéri, se montrait têtu et finissait par trouver l'ouverture face à Rauf Mamedov. Pauline Guichard, qui réalise un très beau début de tournoi, annulait avec les noirs contre la tête de série numéro un Goryachkina, tandis que Sophie Millet s'imposait logiquement face à la concurrente irlandaise.

Chez les femmes, les deux sœurs Muzychuk ont gagné, Anna présentant un score parfait de 2/2. Elle jouera Irina Bulmaga à la troisième ronde. Une autre jeune prodige kazakh, la MIF Meruert Kamalidenova (18 ans), a créée la surprise en venant à bout de la GMI Valentina Gunina. A la troisième ronde, le premier échiquier nous proposera un clash intéressant entre deux anciennes championnes du monde : Tan Zhongyi et Antoaneta Stefanova.

La troisième ronde se déroulera vendredi 27 octobre à partir de 15h30, heure de Paris.

Où regarder ?
Vous pouvez suivre le Grand Suisse sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également profiter de nos show sur notre chaine Twitch et retrouver toutes nos retransmissions sur YouTube.com/Chess24. Toutes les parties sont également disponibles sur notre page événement.

Le replay du direct avec les commentaires des GMI Daniel Naroditsky et Peter Leko


Dans un tournoi à système suisse, on affronte toujours un joueur ayant le même score que soi. La plupart du temps, après une défaite, les appariements deviennent un peu plus faciles, mais pas au Grand Suisse ! Encore une fois, chaque partie a été le théâtre d'une bataille rangée, du premier au dernier échiquier.

"Au moins, j'aurais une ronde plus facile demain !"

Le point de règlement relatif aux retards a fait lever quelques sourcils. La voici en intégralité :

4. 3. 3. Tout joueur arrivant dans l'aire de jeu après le début de sa partie s'expose à une amende de cinq cent (500) dollars américains, sauf décision contraire des organisateurs selon les circonstances. Un joueur arrivant avec plus de 15 minutes de retard se verra déclaré perdant, sans pénalité financière, à moins que l'arbitre en chef ne reconnaisse que son retard est dû à un cas de force majeure.

On peut voir quelques joueurs, dont Hikaru Nakamura, montrer leur mécontentement à ce sujet dans la vidéo ci-dessous. Malgré tout, l'organisation n'a pas modifié le point de règlement en question.

Open

Les 32 vainqueurs d'hier se retrouvaient sur les 16 premiers échiquiers.

La partie du jour opposait Caruana à Niemann à la première table. Fabiano a remporté leurs quatre rencontres en parties classiques, à chaque fois avec les pièces noires, et jouait pour la première fois avec les blancs face au jeune Hans. Les deux hommes se sont d'ailleurs joués il y a onze jours seulement au championnat des Etats-Unis.

Niemann réfléchissait deux bonnes minutes avant d'opter pour 3...Cf6, la solide défense berlinoise. Solide, en tout cas, jusqu'au coup 22...Da6? qui laissait Caruana prendre le contrôle de la colonne d. Trois coups plus tard, l'italo-américain jouait 25.Td7, et nos commentateurs ne voyaient déjà plus d'issue pour les noirs.

Après mûre réflexion, Niemann a opté pour la berlinoise. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Cette victoire permet à Fabiano de repasser la barrière des 2800 Elo au classement live pour la première fois depuis 750 jours. Retrouvez ci-dessous les annotations du GMI Rafael Leitao, qui a particulièrement apprécié cette masterclass !

Dans son podcast, Caruana se montrait ensuite transparent : "Pour être honnête, lors de ces deux premières rondes, mes adversaires n'ont pas joué à leur meilleur niveau." A propos de la barrière des 2800, il ajoutait : "J'ai connu une période compliquée. Après les Candidats, ma confiance était au plus bas, et mon jeu plus que moyen. J'étais en tilt."

Après avoir eu les honneurs de la partie du jour la veille, Jan-Krzysztof Duda était aujourd'hui victime d'une attaque "Cro-Magnon" du numéro deux serbe Alexandr Predke, qui réalise un début de tournoi fulgurant.

Russe d'origine, Predke défend désormais les couleurs serbes. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

L'assaut final commençait par l'ambitieux 18.g4!? et prenait vite un tour désastreux pour les noirs. A l'œil humain, la position semblait indéfendable, mais l'ordinateur trouve deux incroyables coups qu'on n'a bien sûr pas vu dans la partie :

24.Cc3!! (un coup qui d'après ce pince-sans-rire de Peter Leko, mériterait la disqualification !) et l'invraisemblable sacrifice de dame défensive 24...Dxg5!!. Mais entre humains, la réalité est souvent plus limpide :

Après la partie, Predke révélait qu'il était très fier de sa prépa avec 8.Dc2. Un coup qu'il a trouvé après sa partie contre le GMI Sabino Brunello, où il avait commencé par 8.a3.

Arjun Erigaisi s'imposait avec les noirs face à "El niño" David Anton Guijarro. Dans une sorte de Benoni à l'envers, l'indien profitait de son énorme centre pour remporter du matériel et la partie.

Au début de la journée, seuls deux "vétérans" se présentaient avec un score parfait : Alexei Shirov (51 ans) et Evgeniy Najer, 46 ans. Pendant ce temps, quinze joueurs avaient moins de 25 ans, et cinq moins de 20 !

Alexei Shirov. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Le GMI Erwin l'Ami, 38 ans, est le plus vieux joueur a 2/2. Après avoir battu Vidit à la première ronde, il disposait cette fois de Vladimir Fedoseev au terme d'une finale de pièces lourdes complexe. Sa récompense : il affrontera Caruana avec les blancs au premier échiquier demain !

La partie d'Andrey Esipenko fut l'une des dernières à se terminer. A l'usure, il venait à bout de Rinat Jumabayev avec les pièces noires à l'issue d'une finale rare :

Le MI Shreyas Royal, ayant réalisé une performance éponyme à la première ronde face au GMI Jaime Santos Latasa, s'inclinait cette fois face au numéro un serbe (lui aussi ancien russe) Alexey Sarana. Ce dernier figure donc dans le peloton de tête.

Sur les talons des leaders

Derrière les sept "échappés", 30 joueurs (dont trois français) sont à 1,5/2. Dans un tournoi aussi long, un si petit retard est pour le moment totalement insignifiant.

Shankland fait partie du groupe de poursuivants. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Giri, qui fait également partie de ce groupe après sa victoire du jour, évoquait en interview la difficulté de ce mode de qualification pour les Candidats : "Il est difficile de s'imaginer se qualifier via cet open, mais deux personnes vont y arriver, alors autant en faire partie. Si ne ne jouais pas, je n'aurais aucune chance, alors je suis venu !"

Si je ne jouais pas, je n'aurais aucune chance !

—Anish Giri

Nakamura, qui conduisait les pièces noires contre Raunak Sadhwani, n'a jamais eu la moindre chance de victoire dans une sicilienne Alapine. En 25 coups seulement, les deux hommes signaient leur seconde nulle du tournoi.

Dans sa vidéo-résumé du jour, il analyse la partie Caruana-Niemann avant la sienne : "Cette partie est tout simplement une masterclass de compréhension de la structure berlinoise." conclut-il.

Sur son parcours, il ajoute : "Il reste beaucoup de parties à jouer. Si je prenais un risque et que je perdais aujourd'hui, j'avais de bonnes chances de ne jamais revenir. Si nous étions à la ronde huit, neuf ou dix, j'aurais sans doute essayé de forcer un peu."

Nakamura fait partie d'un groupe de 37 joueurs à 1/2.

40ème coup, catastrophes, surprises et remontadas

Les erreurs se produisent souvent vers le contrôle de temps, au quarantième coup. Rauf Mamedov, qui semblait avoir une forteresse face à Firouzja malgré un pion de moins, ratait le coup intermédiaire 41.Fxf6! qui permettait au français de se hisser dans le groupe des joueurs à 1,5/2.

Firouzja et Mamedov analysant la partie. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Murali Karthikeyan, auteur d'un splendide sacrifice de dame contre Firouzja en 2019 et vainqueur de Magnus Carlsen plus tôt dans le mois, tentait à nouveau le beau jeu. Las, son sacrifice de dame était cette fois facilement digéré par Sam Shankland, qui est lui aussi à 1,5/2. Comme le dit Peter Leko : "Après tout, une dame reste une dame !"

La toute dernière partie opposait Sandro Mareco à Kirill Shevchenko. Le conducteur des noirs survivait en tenant la nulle au bout de la nuit. "Le miracle du tournoi" d'après nos commentateurs.

Aryan Tari (2619) créait la surprise contre Pentala Harikrishna (2716). Il se joint au club des 1,5/2.

"C'est bien entendu un début de tournoi parfait. J'ai fait nulle hier avec les noirs, et aujourd'hui, je bats Harikrishna, un joueur qui évolue au-delà des 2700 depuis de nombreuses années… Je n'ai pas encore regardé à l'ordinateur, mais je pense qu'il s'agit d'une des mes parties les plus abouties. Je suis très content !"

Je pense qu'il s'agit d'une de mes parties les plus abouties !

—Aryan Tari

Le MI kazakh Zhalmakhonov (2447 Elo) continue son début de tournoi miraculeux : Après avoir battu Alan Pichot (2650 Elo) à la première ronde, il disposait du sextuple champion d'Afrique Bassem Amin (2687). La meilleure performance de sa vie se terminait par une tactique digne d'un sprint de problèmes !

Il est à noter qu'après sa défaite, Pichot a su rebondir en battant le GMI allemand Dennis Wagner. Sa récompense ? Il affrontera Gukesh à la prochaine ronde !

Vidit Gujrathi est également sur la voie de la remontada. Après avoir gaffé en zeitnot à la première ronde, il battait son compatriote Abhijeet Gupta pour passer à 1/2.

Quelques affiches alléchantes de la troisième ronde : Erigaisi-Sarana, Esipenko-Predke, Firouzja-Zhalmakhonov, et un peu plus bas, un Shirov-Abdusattorov qui promet bien des étincelles !

 Classement après la ronde 2 | Top 20 

Cl. TTNo FED Titre Joueur Elo Pts.
1 47 GMI Predke, Alexandr 2656 2
2 72 GMI L'ami, Erwin 2627 2
3 111 MI Zhalmakhanov, Ramazan 2447 2
4 1 GMI Caruana, Fabiano 2786 2
5 16 GMI Erigaisi, Arjun 2712 2
6 32 GMI Esipenko, Andrey 2683 2
7 33 GMI Sarana, Alexey 2682 2
8 39 GMI Bacrot, Etienne 2669 1.5
9 44 GMI Cheparinov, Ivan 2658 1.5
10 48 GMI Shirov, Alexei 2655 1.5
11 52 GMI Narayanan, S L 2651 1.5
12 77 GMI Tari, Aryan 2619 1.5
13 53 GMI Melkumyan, Hrant 2650 1.5
14 80 GMI Ter-Sahakyan, Samvel 2618 1.5
15 56 GMI Aravindh, Chithambaram Vr. 2649 1.5
16 57 GMI Najer, Evgeniy 2648 1.5
17 86 GMI Huschenbeth, Niclas 2605 1.5
18 94 GMI Kuybokarov, Temur 2584 1.5
19 6 GMI Rapport, Richard 2752 1.5
20 103 GMI Maurizzi, Marc`andria 2555 1.5

 (Les résultats complets sont disponibles ici.) 

Section féminine

Elles ne sont plus que cinq avec un score parfait dans peloton de tête. Huit joueuses suivent à un demi-point.

Respectivement têtes de série numéro une et deux, Aleksandra Goryachkina et Alexandra Kosteniuk ont fait leur seconde nulle du tournoi, et sont désormais à un point des leaders.

Un début de tournoi poussif pour la favorite Goryachkina, bien tenue en échec par Pauline Guichard. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Les sœurs Muzychuk ont toutes les deux gagné. Mariya est à 1,5/2 après avoir remporté une partie-modèle face à la douteuse défense moderne d'Ana Matnadze.

Quand à sa sœur Anna, elle recevait un bien beau cadeau au quarantième coup :

L'ancienne champion du monde Tan remportait une finale technique contre la GMF Divya Deshmuk, tandis que Stefanova ressortait avec un pion de plus d'une terrible mêlée tactique contre Savitha Shri. Bulmaga, elle, s'est imposée contre la roumaine Mihaela Sandu.

Mais la partie du jour est sans conteste celle de Kamalidenova contre Gunina. La jeune kazakh convertissait un avantage décisif en sacrifiant une qualité puis un cavalier pour emmener le roi adverse dans une funeste balade.

Quelle début de tournoi pour la jeune joueuse de 18 ans ! Photo : Anna Shtourman/FIDE.

On vous parlait plus haut du niveau fulgurant de la section open. Celui de la section féminine n'est pas en reste : Après avoir perdu à la première ronde, la MI Alice Lee affrontait Polina Shuvalova (2506 Elo) ! La dernière citée s'imposait avec les noirs.

La MI hollandaise Eline Roebers était gagnante contre Vaishali R, qui a réussi sa troisième norme de GMI la semaine dernière au Qatar. Résiliente, la jeune indienne en quête des 2500 points Elo parvenait malgré tout à sauver la nulle.

Roebers et Vaishali sont à 1,5/2. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Deux anciennes championnes qui s'affrontent au premier échiquier : ce sera la principale attraction de la prochaine ronde. Bulmaga et Anna Muzychuk seront au deuxième. Au troisième, Kamalidenova sera attendue au tournant par tous les observateurs, mais surtout par son adversaire, la GMI Elisabeth Paehtz

Classement après la ronde 2 | Top 20 

Cl. TTNo FED Titre Joueuse Elo Pts.
1 43 GMF Kamalidenova, Meruert 2351 2
2 4 GMI Tan, Zhongyi 2517 2
3 5 GMI Muzychuk, Anna 2510 2
4 21 GMI Stefanova, Antoaneta 2424 2
5 22 MI Bulmaga, Irina 2423 2
6 42 MI Guichard, Pauline 2358 1,5
7 31 MI Roebers, Eline 2390 1,5
8 25 MI Garifullina, Leya 2402 1,5
9 8 GMI Paehtz, Elisabeth 2484 1,5
10 3 GMI Muzychuk, Mariya 2519 1,5
11 12 MI Vaishali, Rameshbabu 2448 1,5
12 10 MI Assaubayeva, Bibisara 2469 1,5
13 15 MI Mammadzada, Gunay 2441 1,5
14 35 GMF Beydullayeva, Govhar 2383 1
15 27 MI Narva, Mai 2399 1
16 28 GMI Hoang, Thanh Trang 2398 1
17 24 GMF Divya, Deshmukh 2408 1
18 29 MI Fataliyeva, Ulviyya 2393 1
19 34 MI Tsolakidou, Stavroula 2385 1
20 30 MI Milliet, Sophie 2391 1

(Les résultats complets sont disponibles ici.)


Le Grand Suisse FIDE 2023 est l'un des événements du cycle des Championnats du Monde FIDE, les deux premiers se qualifiant pour le tournoi des Candidats 2024. Le GS débute le 25 octobre à 15h30, heure de Paris, et compte 460 000 dollars de prix.

Le Grand Suisse Féminin FIDE 2023 est doté de 140 000 dollars et se déroule simultanément. Les deux premières se qualifient pour le tournoi des Candidates 2024.


Précédemment :

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !