Infos
Infos
Caruana sur les chapeaux de roues ; Bacrot inspiré !
Caruana a fait respecter son rang, table 1, malgré les pièces noires. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Caruana sur les chapeaux de roues ; Bacrot inspiré !

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

La première ronde du Grand Suisse FIDE 2023 proposait d'ores et déjà de nombreuses affiches alléchantes dont 32 joueurs ont émergé victorieux. Dans le Grand Suisse FIDE Féminin, 15 joueuses ont su tirer leur épingle du jeu pour démarrer par un succès.

Dans la section mixte, Fabiano Caruana a surfé sur la vague de son titre de champion des États-Unis en surclassant Ivan Saric avec les noirs. Parmi les autres favoris, Jan-Krzysztof Duda, auteur de la partie du jour, et Arjun Erigaisi vainqueur après un superbe sacrifice de dame, ont impressionné.

Du côté tricolore, il fallait faire avec le tirage au sort qui avait réservé les pièces noires à nos quatre représentants pour débuter ! Étienne Bacrot est le seul à avoir réussi à l'emporter après une très belle partie face au prodige belge Daniel Dardha. Surpris dans l'ouverture, Maxime Vachier-Lagrave s'est fait de belles frayeurs contre Benjamin Gledura mais est parvenu à sauver la nulle pendant qu'Alireza Firouzja a logiquement partagé le point avec l'ancien champion du monde FIDE Ruslan Ponomariov..Enfin, Marc'Andria Maurizzi est passé près de l'exploit face à l'étoile montante ouzbèke Javokhir Sindarov, préférant répéter les coups dans une position chaotique, jugée avantageuse par la machine.

Dans la section féminine, les trois premières têtes de série Aleksandra Goryachkina, Alexandra Kosteniuk et Mariya Muzychuk ont été tenues en échec. Les deux françaises en lice ont connu deux trajectoires opposées : une défaite logique pour Sophie Milliet face à la GM Anna Muzychuk et une magnifique performance pour Pauline Guichard face à Lela Javakhishvili.

La ronde 2 débutera jeudi 26 octobre à 15:30, heure de Paris.  

Où regarder ?
Vous pouvez suivre le Grand Suisse sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également profiter de nos show sur notre chaine Twitch et retrouver toutes nos retransmissions sur YouTube.com/Chess24. Toutes les parties sont également disponibles sur notre page événement.

Le replay du direct avec les commentaires des GMI Daniel Naroditsky et Peter Leko


La Villa Marina, à Douglas, fait office de théâtre de l'évènement phare de la fin de saison pour la deuxième fois.

La Villa Marina sur l'Île de Man accueille le tournoi. Photo : John Saunders.

Outre les 600 000 dollars de prix, les deux sésames alloués pour le tournoi des Candidats et les deux autres pour celui des Candidates font briller tous les regards.

Lors de l'édition précédente à Riga en 2021, Caruana et Firouzja avaient décroché le graal - cette année le champion américain a déjà assuré son ticket via la Coupe du Monde et jouera donc un rôle d'arbitre déterminant.
Les jeunes loups, présents en nombre sur l'Île de Man, tenteront également de faire plier la "vieille garde" abonnée aux grands rendez-vous.

Révélation du dernier Masters du Qatar, disputé dans un format similaire, l'ouzbèke Nodirbek Yakubboev visera un incroyable doublé.

La salle de jeu. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Section mixte

Le tournoi compte 114 joueurs avec une moyenne Elo stratosphérique à 2636 et une cadence marathon : 1h40 pour les 40 premiers coups, puis 50 minutes pour les 20 suivants et enfin 15 minutes d'ajout au 60ème coup, sans oublier l'incrément de 30 secondes par coup durant toute la partie. La plus longue bataille du jour a dépassé les 7h de jeu et s'est soldée par la nulle entre Pentala Harikrishna et Cristobal Henriquez Villagra

Les deux plus grands absents de la compétition se nomment Magnus Carlsen, certainement refroidi par sa contre-performance au Qatar, et Ian Nepomniachtchi, déjà qualifié aux Candidats.

Les autres membres du top 20 mondial manquant sont Wesley So, Leinier Dominguez et Teimour Radjabov. Le champion du monde Ding Liren n'a quant à lui fait qu'une apparition devant l'échiquier depuis son sacre. Enfin, Alexander Grischuk et Daniil Dubov ont malheureusement échoué à obtenir leur visa avant le coup d'envoi du tournoi. 

Le calme avant la tempête. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Ronde 1 : Des appariements déjà compliqués

Caruana, qui a perdu ses bagages après son vol Chicago-Madrid retardé de 12 heures, n'a pas été impacté par ces aléas en signant une victoire convaincante contre le toujours dangereux GM croate Saric.

Le champion des États-Unis affrontera lors de la ronde 2 son compatriote Hans Niemann dans un choc qui s'annonce épicé.

Sur les échiquiers allant de 2 à 5, les favoris Hikaru Nakamura, Firouzja, Anish Giri et Gukesh D ont dû se contenter de la nulle, preuve du niveau incroyablement élevé de l'événement.

Une première ronde difficile sur le papier pour Firou. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Nakamura s'est même retrouvé en danger avec les blancs face au numéro 4 allemand Rasmus Svane mais a su trouver à temps des ressources défensives pour éviter le pire.

Duda a été le premier joueur à s'imposer, profitant de la gaffe de son rival Pouya Idhani 17...g5? qui a permis la tactique 18.Cxa5!, après quoi la star polonaise n'a pas tremblé. 

Il s'agit de notre partie du jour analysée ci-dessous par le GM Rafael Leitao.

Les autres principaux vainqueurs de la journée par ordre Elo se nomment Richard Rapport, Levon Aronian, Yu Yangyi, Nodirbek Abdusattorov et Parham Maghsoodloo.

Arjun a délivré une master class, initiée par un sacrifice de qualité inspiré contre Frederik Svane (le frère de Rasmus) avant de conclure en beauté par un sacrifice de dame : 29.Dxh6!!

Quel rebond pour le prodige indien de 20 ans, qui était en pôle position pour remporter le Masters du Qatar jusqu'à une terrible gaffe en finale dans l'ultime ronde. Il a déclaré : "Normalement, il est très difficile de se remettre d'une telle erreur, mais récemment, je pense que je suis devenu plus fort mentalement".

Maghsoodloo, qui a gagné 28 points Elo le moins dernier, continue son impressionnante ascension et se retrouve virtuellement numéro 16 mondial après sa belle victoire dans la ronde 1.  

Le légendaire Vasyl Ivanchuk affrontait son compatriote Ihor Samunenkov seulement âgé de 14 ans dans un choc des générations qui s'est terminé pacifiquement. 

Gaffes, surprises et occasions manquées

Aronian a été le second joueur à s'imposer dans un style très dynamique, démontrant ainsi qu'il faudrait compter sur lui.

Vidit Gujrathi s'est fait surprendre par Erwin l'Ami le lendemain de ses 29 ans. Le célèbre auteur néerlandais a pris le dessus en zeitnot dans une partie très mouvementée.

"Je pense que je suis numéro 70 ou 80 dans ce tournoi [il est 72ème Elo], ce qui vous dit tout ce que vous avez besoin de savoir... Je crois que c'est certainement l'open le plus fort que j'ai jamais joué", a déclaré L'Ami après la partie.

Le MI anglais Royal Shreyas, classé 2407, a fait chuter le GM espagnol 2650 Jaime Santos Latasa dans une finale de tours et cavaliers tandis que le MI kazakh Ramazan Zhalmakhonov (2447) a renversé le GM argentin Alan Pichot (2650). 

Le GM Niclas Huschenbeth a battu David Navara mieux classé que lui dans une position digne d'une étude où il a joué le fantastique 61.h5!! :

Le prodige allemand de 18 ans Vincent Keymer a raté le gain contre le talentueux russe de 17 ans Volodar Murzin et a dû se contenter de la nulle.

Classement après la Ronde 1 | Top 20 


(Les résultats complets ici.) 

Section Féminine

Il s'agit de la seconde édition de l'épreuve féminine avec à la clé deux précieuses places pour le prochain tournoi des Candidates.

La championne du monde Ju Wenjun et sa dernière challenger Lei Tingjie ont décidé de ne pas participer. La MI Sarasadat Khademalsharieh, qui a obtenu cette année la citoyenneté espagnole, n'a hélas pu prendre part à la compétition à cause de problèmes de visa.

Deux autres joueuses du top 20 manquaient à l'appel : Zhu Jiner et Zhansaya Abdumalik

La tête de série numéro 1 Goryachkina peut remercier sa bonne étoile après avoir sauvé la nulle dans une finale avec fou contre tour face à Ana Matnadze. 

Goryachkina vs. Matnadze. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

La GM Elisabeth Paehtz a concocté une miniature spectaculaire face à la MI Alice Lee, tout juste troisième du championnat des États-Unis.

Les numéros 2 et 3 Alexandra Kosteniuk et Mariya Muzychuk ont été tenues en échec alors que les favorites Tan Zhongyi et Anna Muzychuk se sont imposées.

Kosteniuk vs. la MI Mai Narva. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

La star néerlandaise Eline Roebers, classée 2390, a confirmé tout son talent en battant la GM Polina Shuvalova et ses 2500 Elo.

Roebers vs. Shuvalova. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

D'autres surprises se sont produites : avec la victoire de la MI Stavroula Tsolakidou (2385) face à la GM Nino Batsiashvi (2475), celle de la GMf  Savitha Shri (2375) contre la MI Marsel Efroimski (2447), et celle de Meruert Kamalidenova contre la MI Vantika Agrawal

La commentatrice Tania Sachdev (2389) a réalisé une belle performance en partageant le point avec Harika Dronavalli (2502).

Classement après 1 ronde | Top 20 


(Résultats complets ici.)


Le Grand Suisse FIDE 2023 est l'un des événements du cycle des Championnats du Monde FIDE, les deux premiers se qualifiant pour le tournoi des Candidats 2024. Le GS débute le 25 octobre à 15h30, heure de Paris, et compte 460 000 dollars de prix.

Le Grand Suisse Féminin FIDE 2023 est doté de 140 000 dollars et se déroule simultanément. Les deux premières se qualifient pour le tournoi des Candidates 2024.

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !