GM Samuel Shankland

Nom complet
Samuel L. Shankland
Date de naissance
Oct 1, 1991 (âge 28)‎
Lieu de naissance
Berkeley, Californie, U.S.
Fédération
États-Unis
Profils

Classement

Bio

Samuel L. “Sam” Shankland est né le 1er octobre 1991, à Berkeley en Californie. Il joue sous les couleurs de son pays natal depuis le début sa carrière, fait assez rare chez un Grand Maître américain ces 40 dernières années, pour mériter d'être signalé. 

Ses titres de MI et GMI

Shankland est devenu Maître International en 2008, à l'âge de 17 ans grâce à sa performance au championnat du monde jeune - de 18 ans, où il a signé 7 victoires, 2 nulles et 2 défaites. La même année, il a connu une première expérience compliquée au championnat des États-Unis avec un score de +2 -6 =1. Depuis lors, il n'a manqué la compétition nationale qu'à une seule reprise, en 2012.

Shankland a apporté la dernière pierre qu'il manquait à son édifice pour devenir Grand Maître, trois ans plus tard, lors du tournoi international de Berkeley où il a réalisé +4 -1 =5. Plus tard, en cette année 2011, il a participé à la Coupe du Monde avec le statut de tête de série numéro 111, ce qui ne l'a pas empêché de sortir au premier tour le numéro 18, Peter Leko, avec une victoire et une nulle en parties classiques - il rendait pourtant 178 points élo au GM hongrois. Cependant, le GM indien Abhijeet Gupta a mis fin à ses rêves de parcours de "Petit Poucet", dès le tour suivant.

Les olympiades de 2016

Shankland a tenu le quatrième échiquier de l'équipe américaine derrière le trio indéboulonnable, composé de Fabiano Caruana, Hikaru Nakamura, et Wesley So, tandis que Ray Robson jouait, pour sa part, le rôle du "super remplaçant".

Shankland avec ses coéquipiers So, Nakamura et Caruana aux Olympiades de 2016

Cela a été une compétition mémorable pour l'équipe américaine puisqu'elle a remporté les olympiades pour la première fois depuis 1976. L'Union Soviétique ne participait pas à l'époque où le GM Robert Byrne avait conduit l'équipe US post-Bobby Fischer à la médaille d'or. En 2016, toutes les meilleures nations étaient présentes et la performance de +4 -1 =3 de Shankland, a contribué au titre américain.

La meilleure performance individuelle de Shankland était cependant encore à venir.

Championnat des Etats-Unis 2018

Shankland juste après sa victoire au championnat des Etats-Unis 2018

En remportant le Championnat des Etats-Unis 2018, Shankland a, par la même occasion, dépassé la barre symbolique des 2700 pour la première fois de sa carrière, le propulsant dans le top 50 mondial. Il a terminé le tournoi invaincu avec 6 victoires et 5 nulles, tableau de marche impressionnant mais indispensable pour devancer Caruana d'un petit demi-point (et pour atteindre les 2700 et même 2701). Shankland est parvenu à tenir en échec Caruana, So et Nakamura alors qu'il a battu, entre autre Zviad Izoria (vainqueur de Caruana) et Robson. Une victoire dans l'ultime ronde contre Awonder Liang lui a assuré le titre :

Autres tournois

En 2014, Shankland a réalisé sa - jusqu'alors - meilleure performance au championnat des Etats-Unis, terminant le tournoi en positif avec un score de +3 -2 =6, qui lui a permis de partager la 4ème place sur 12 participants. En réalité, c'est l'unique fois où il a obtenu la moyenne, en dehors de sa superbe victoire de 2018.

Ce succès n'a pas été le seul mémorable cette année-là pour Shankland, puisqu'il a également remporté le Mémorial Capablanca avec 1.5 point d'avance sur ses 5 opposants en réalisant le score de +5 -0 =5, dans un format aller-retour.

Au Master du tournoi Tata Steel de 2019, Shankland a dû se contenter de la moyenne avec +3 -3 =7 et a terminé à la septième place, mais l'événement marquant pour lui a été d'affronter, pour la première fois, trois champions du monde différents en parties classiques : Magnus Carlsen, Viswanathan Anand et Vladimir Kramnik

Cette opportunité a souri au joueur américain puisqu'il a réalisé un score positif contre ces trois géants. Il a d'abord annulé contre Anand lors de la troisième ronde, avant de tenir le coup face au champion du monde en titre dans la neuvième, petit exploit quand on sait à quel point le norvégien marche sur l'eau en 2019. Enfin, dans la dernière ronde du tournoi, Shankland est parvenu à battre Kramnik, pour se hisser à 50%, lors de l'ultime partie de la carrière de la légende russe.

Présent et Futur

En février 2019, Shankland a obtenu son pic élo avec 2731, juste après sa performance au Tata Steel, il se retrouvait ainsi au 24ème rang mondial.

Shankland ne participe pas au cycle de Grands Prix 2019 mais conserve une chance de se qualifier au Tournoi des Candidats via la Coupe du Monde, prévue en septembre.

Shankland est également un producteur régulier de contenu échiquéen pour Chess.com.

Ouvertures les plus fréquentes

Parties