Infos
Caruana terrasse MVL après un combat titanesque
Caruana relance complètement le tournoi après un succès arraché au forceps. © Lennart Ootes/FIDE

Caruana terrasse MVL après un combat titanesque

Robin-Side
|
8 | Couverture d’événements d’échecs

Il aura fallu se montrer patient et attendre treize mois pour voir les huit gladiateurs retourner dans l'arène des Candidats. Cette longue interruption avait soulevé de nombreuses interrogations comme le degré de motivation de Ding Liren, Wang Hao et Kirill Alekseenko, et redistribué quelques cartes avec l'éclosion d'Anish Giri et le passage à vide de Maxime Vachier-Lagrave au Tata Steel. Cette huitième ronde a déjà apporté un certain nombre de réponses dont la principale a fait saigner les cœurs français, mais la compétition demeure plus ouverte que jamais !

Fabiano Caruana a donc recollé à Ian Nepomniachtchi en tête, tandis que Maxime reste en embuscade à +1 et qu'Alexander Grischuk est sorti de la course des prétendants après sa défaite contre Alekseenko.

Pour revivre en différé cette journée riche en émotions avec les commentaires de Kévin Bordi et du GM Fabien Libiszewski, c'est par ici :

Pour un retour écrit et l'analyse des aventures de Maxime dans sa course aux Candidats c'est par là :

À quelques instants du coup d'envoi, la question sur toutes les lèvres concerne évidemment le choix de l'ouverture. Caruana n'avait pas hésité à varier de son habituel 1.e4 lors de la phase aller mais avait infligé une défaite douloureuse à son rival du jour au Tatal Steel sur sa Nadjorf fétiche. Après quelques tergiversations des arbitres, la ronde peut enfin démarrer et le suspens laisser place une nouvelle fois à la fameuse variante du pion empoisonné. Il ne fait alors aucun doute que l'équipe du dernier challenger de Magnus Carlsen a réservé une surprise à Maxime, reste à découvrir si elle a pu être anticipée par le clan français.

Si Caruana a perdu sa valise lors d'une escale à Roissy - comme nous l'apprend, Sébastien Mazé, l'accompagnateur de Maxime en Russie - ses ordinateurs n'ont visiblement pas été interceptés. La préparation de l'américain, après avoir plongé Maxime dans une première réflexion au seizième coup, va se révéler plus "alphazéroesque" que prévue.

Avec le choquant 17.Fc4!!?, Caruana met son fou en prise comme si de rien n'était. Il est prêt à gagner des temps de développement pour accentuer le danger sur le monarque adverse quel qu'en soit le coût. Après la capture forcée de Maxime, la balance matérielle passe à +6 en sa faveur, soit 3 pions et une pièce d'avance. La menace qui pèse sur son roi n'en est pas moins inquiétante !

Notre "envoyé spécial" réagit pourtant bien à ce premier uppercut, arguant que le "all-in" de l'américain était attendu. Une préparation jusqu'au-boutiste, marque de fabrique du numéro 2 mondial, a tout de même de quoi effrayer, au vu de la complexité de la position. Sébastien nous annonce néanmoins un Maxime affûté physiquement et prêt au combat, le voilà donc servi :

Matthieu Cornette, notre théoricien de l'extrême, nous a annoncé quelques minutes auparavant que si Maxime trouvait 19...Cf6 et 21...Tg8, la nulle ne devrait pas poser de problème. Le danger est pourtant encore présent, après avoir survécu à la phase la plus explosive, un relâchement - surtout avec un fauteuil aussi confortable - est difficilement évitable. 

Maxime est visiblement le seul des huit Candidats à s'être satisfait du siège prévu par les organisateurs. © Lennart Ootes/FIDE.

La transposition dans une finale permet tout de même aux supporters tricolores de souffler quelque peu et de louer la superbe réaction de Maxime, sorti d'un premier terrible guêpier. Le français dispose alors de plusieurs options pour rendre du matériel et c'est sans surprise qu'il décide de sacrifier une qualité. La passivité ne fait pas partie de son vocabulaire et il conserve deux pions passés liés en compensation. Il ne reste plus qu'à réussir à activer son aile dame encore au bercail pour faire définitivement décoller la fusée.

Maxime parait confiant et son langage corporel s'accorde avec la position sur l'échiquier. Il refait ses lacets sous le nez dans son adversaire, malheureusement une toute petite chute se produit dans la foulée quand il décide de se développer naturellement avec 28...Cc6.

Les premières inquiétudes montent dans le camp de Maxime mais Caruana n'opte pas pour le chemin le plus précis avec 35.h4?! - s'arrêter en h3 évitait de se créer un trou en g4.

Rapidement, on annonce une forteresse et la sérénité revient. Les deux protagonistes semblent eux-mêmes convaincus de cette hypothèse et l'américain commence à prendre beaucoup de temps et à dodeliner de la tête après la simplification forcée par Maxime dans les coups suivants.

Les minutes passant, des avis contradictoires commencent à monter, jusqu'à affoler les meilleurs joueurs de la planètes. Pour Alireza Firouzja, les blancs ont d'excellentes chances de l'emporter, le jugement du champion du monde est lui sur courant alternatif, quant à Hikaru Nakamura, il fait confiance au fidèle destrier tricolore pour sauver le demi-point.


Les tablebases nous font trembler, leur évaluation fluctuant d'une imprécision à l'autre. Le dispositif le plus logique pour tenir le statu quo avec un roi en g6, le pion en f6 et le cavalier sur les cases protégées e5 ou g5, est en réalité perdant à cause d'un improbable zugzwang. Les joueurs ne paraissent pas sans rendre compte et Caruana tourne en rond pendant une dizaine de coups sans progresser, il laisse ainsi passer plusieurs opportunités. Cette finale, au matériel pourtant très réduit, nous rappelle l'incroyable niveau de complexité de notre discipline, au point de désarçonner toute la planète échec. C'est plus ou moins par tâtonnement que le numéro 2 mondial finit par trouver comment forcer le passage à son roi. La forteresse de Maxime se fissure jusqu'à un abandon terrible après plus de 6 heures de jeu et un combat épique de 74 coups.

Voici la partie dans son intégralité avec quelques précisions sur la finale :

Maxime devra vite oublier cette issue dure à encaisser et s'appuyer sur ce qui a bien fonctionné pour rebondir dès demain avec les pièces noires contre Ding Liren. Il reste dans la course à la victoire et aura assurément des occasions d'aller chercher des points entiers dans les prochains jours !

Pour un format résumé en vidéo de la partie avec nos deux commentateurs du jour c'est par là :

Passons à présent en revue les autres affrontements de la ronde 8 :

Deux parties n'ont pas soulevé les foules avec des nulles très rapides. D'abord, dans le duel 100% chinois où la préparation de Wang Hao a permis à Ding de conclure une Écossaise par un échec perpétuel assez spectaculaire.

Les deux joueurs chinois restent bons amis après un partage du point en à peine plus d'une heure.. © Lennart Ootes/FIDE

Encore moins d'animation n'est venu secouer l'affrontement pourtant alléchant sur le papier entre le coleader Nepomniachtchi et Giri. Le russe a opté pour la sécurité avec les blancs face à l'homme en forme de ces dernières semaines et conserve ainsi la tête après une pacifique répétition de coups :

Enfin, la bataille russe s'est révélée beaucoup plus intéressante et a même surpassé en temps de jeu le combat du jour. Grischuk, ambitieux avec les pièces noires, face au joueur le moins bien classé du tournoi, a pris tous les risques pour aller chercher la victoire... jusqu'à perdre le sens des réalités.

Alekseenko crée la première surprise de cette phase retour !

Un excellent sacrifice de qualité sur le plan pratique a permis à la wild-card du tournoi de sécuriser la position jusqu'alors déséquilibrée. Il a ensuite parfaitement profité des largesses de son compatriote pour signer son premier succès dans l'évènement, entérinant ainsi les chances de Grischuk, auteur de 7 nulles à l'aller.

Classement après 8 rondes

Rendez-vous demain dès 11h30 pour le pré-show sur Blitzstream et à partir de 13h pour la ronde 9 à suivre en direct sur notre chaine.

Voici le programme :

Alekseenko - Caruana
Grischuk - Nepomniachtchi
Giri - Wang Hao
Ding Liren - Vachier-Lagrave

 

Mieux connaître FM Robin-Side
Coupe du Monde 2021 : La chasse aux tickets est ouverte pour MVL et Firouzja !

Coupe du Monde 2021 : La chasse aux tickets est ouverte pour MVL et Firouzja !

Nepomniachtchi défiera Carlsen pour la couronne mondiale !

Nepomniachtchi défiera Carlsen pour la couronne mondiale !