Infos
Infos
Firouzja s'impose d'un point grâce à une sous-promotion cavalier pour conclure !
Que regardait Firouzja pendant les pauses entre les parties ? Son propre reflet dans l'obscurité de la fenêtre, dira-t-il plus tard.

Firouzja s'impose d'un point grâce à une sous-promotion cavalier pour conclure !

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Alireza Firouzja, longtemps sur un fil, est parvenu à déjouer le piège tendu par Dmitry Andreikin pour son entrée en lice dans le Speed Chess Championship présenté par Coinbase. Sa victoire 13.5-12.5 sur la plus infime des marges après une dernière partie de bullet homérique où il s'en est sorti par miracle grâce à une sous-promotion cavalier, lui offre une place en quart de finale contre Wesley So.

Le prochain match de Speed Chess opposera le champion du monde Ding Liren au prodige indien Arjun Erigaisi dimanche 10 septembre à 15:00, heure de Paris.

Comment suivre ?
Ne ratez rien du Speed Chess Championship présenté par Coinbase sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également profiter de l'action en direct sur notre chaine Twitch et retrouver toutes nos retransmissions sur YouTube.com/ChesscomLive. Les parties sont également disponibles sur notre page événement.

La retransmission avec les commentaires de Kévin Bordi.

Firouzja, récemment finaliste de la Julius Baer Generation Cup contre Magnus Carlsen, partait incontestablement avec l'étiquette de favori. SmarterChess estimait les chances de victoire du tricolore à 83 % avec un pronostic de 17,5-10,5 et une domination dans toutes les cadences. Firouzja bénéficiait également du soutien du public avec 89% de votes en sa faveur.

Cependant, le bilan des face-à-face en blitz entre les deux hommes signalait une égalité parfaite 22-22 avec 8 nulles et une légère avance pour Firouzja en bullet.

Andreikin, issu des qualifications, représentait pourtant un gros morceau comme en témoignent ses 14 succès au Titled Tuesday depuis février 2022, ce qui le place en 2ème position dans ce rendez-vous des stars derrière Hikaru Nakamura, vainqueur à 40 reprises.


5+1 : Firouzja 3-6 Andreikin

Le premier segment a été dominé par Andreikin du début à la fin malgré la ténacité de Firouzja qui lui a permis de sauver plusieurs demi-points précieux et de limiter les dégâts. 

Dans la première partie, Andreikin a utilisé le Gambit Jaenisch avec les pièces noires, un choix fructueux au point que Firouzja décide de renoncer à jouer la Ruy Lopez avec les blancs. Après avoir échoué dans sa quatrième tentative, le numéro 1 français s'est tourné vers l'Italienne, 1.c4 et 1.d4.

Le match a commencé par une nulle mais dès la deuxième partie, le GM russe a fait parler la poudre... avec beaucoup de réussite.

On dit qu'il n'y a pas de chance aux échecs, mais de temps en temps, un super-GM est capable de rater un mat en un, même après 45 secondes de réflexion :

Andreikin a ensuite surfé sur cette vague, malgré quelques occasions manquées. Après deux nulles, il a remporté une autre partie pour faire le break à mi-parcours du segment.

Dans cet affrontement, Firouzja a manqué un éblouissant "sacrifice" de tour qui a permis aux noirs de gagner un pion, puis la partie en dépit de quelques errements pour conclure.

Firouzja a dans la foulée enfin ouvert son compteur suite à une bataille très chaotique mais après une nouvelle nulle, Andreikin a refait l'écart.

Sa troisième victoire est intervenue dans la dernière partie, lui assurant 3 points d'avance avant la portion de 3+1. C'est à ce moment-là que Firouzja a abandonné la Ruy Lopez avec les blancs, pour une Italienne... et une autre défaite venue parachever un thriller haletant sur l'échiquier.

3+1 : Firouzja 5.5-2.5 Andreikin

Le segment de 3+1 a donné lieu à une bataille acharnée avec cinq parties décisives d'affilée suite aux deux nulles initiales.

Firouzja a retrouvé son punch, variant le jeu et les ouvertures pour refaire son retard. Il a lancé sa série avec les noirs en enfermant la dame adverse avec malice :

Firouzja a enchainé avec une finale de tours très propre pour ce qui est la partie du jour analysée par le GM Rafael Leitao.

La dynamique semblait irrémédiablement changer de camps mais Andreikin a stoppé l'hémorragie en l'emportant à son tour.

Firouzja a gagné les deux dernières parties décisives de la portion qui se sont toutes deux terminées par un mat sur l'échiquier et même avec deux dames pour la première d'entre elles :

Puis, alors que le GM Naroditsky évoquait une possible gaffe dans le "money time" de la joute suivante, Andreikin a succombé à une fourchette : 

Firouzja a failli prendre la tête dans l'ultime partie de 3+1 mais son rival a sauvé la nulle in extremis pour assurer une égalité parfaite avant les bullets.

1+1 : Firouzja 5-4 Andreikin

Naroditsky a bien résumé cette dernière portion : "On a l'impression qu'Alireza contrôle complètement la situation, mais ça peut changer en une partie". Le tricolore a en effet mérité son succès mais est passé tout près de la catastrophe.

Andreikin a d'ailleurs frappé le premier malgré une position perdante en milieu de jeu :

Firouzja s'est alors fait violence pour remporter les trois parties suivantes et prendre 2 points d'avance. Le Français était aux commandes du match pour la première fois après presque 3h de jeu. Après avoir perdu son cavalier sur un clouage évitable, le GM russe a continué de dépit (trop) longtemps dans une position sans espoir :

Trois nulles tendues ont ensuite rapproché Firouzja de la victoire finale mais une défaite malheureuse avec les blancs relançait le suspense avant une dernière bataille ! Il restait en effet deux minutes au chrono.

La nulle suffisait au tricolore et sa position était plus que confortable quand, selon ses propres mots : "à un moment donné, je me suis mis à essayer de gagner !" . Sa marche inutile avec son roi jusqu'au coin opposé de l'échiquier en a1 aurait pu lui coûter très cher puisqu'il s'est momentanément retrouvé perdant.

Au grand soulagement des supporters tricolores, Andreikin a laissé passer sa chance, après quoi Firouzja a pu sécuriser une forteresse grâce à une esthétique sous-promotion cavalier pour se retrouver avec tour+cavalier contre dame.

Firouzja a gagné 4 557,69 $ tandis qu'Andreikin a empoché1 442,31 $.

Au sujet de son prochain duel avec So, Firouzja a répondu : "Je pense que ce sera un match très différent" , ajoutant que So est extrêmement solide alors qu'Andreikin est plus un joueur d'attaque.

Et quand verrons-nous Firouzja à nouveau devant l'échiquier ? Au Grand Suisse FIDE 2023, fin octobre, où les deux premiers gagneront leur ticket pour les Candidats 2024.

Tableau 

Toutes les parties

L'événement principal du Speed Chess Championship 2023 présenté par Coinbase se déroule du 4 au 22 septembre. Il s'agit de la compétition d'échecs rapides en ligne la plus forte au monde, avec 16 joueurs - 12 invités et 4 qualifiés - se disputant les 150 000 $ de prix. 


Précédemment :

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !