Infos
Infos
Irrésistible, Carlsen met Firouzja K.O. 3 à 0 !

Irrésistible, Carlsen met Firouzja K.O. 3 à 0 !

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Magnus Carlsen a envoyé un message fort à la génération montante en réalisant une démonstration contre Alireza Firouzja en finale du tableau des gagnants de la Julius Baer Generation Cup 2023.

À leur avantage dans la Consolante, les jeunes loups n'ont néanmoins pas dit leur dernier mot. Nodirbek Abdusattorov, pourtant miniaturisé en 19 coups dans la première partie par Fabiano Caruana, a brillamment réagi pour inverser la donne. Après deux nulles, Denis Lazavik s'est offert le scalp de Wesley So en gagnant l'Armageddon avec les pièces blanches.

En Division II, Ian Nepomniachtchi et Vladislav Artemiev se retrouveront en finale suite à des succès contre respectivement Bassem Amin et Levon Aronian sur le même score de 2.5-0.5.

En Division III, Shakhriyar Mamedyarov a envoyé Sam Sevian dans la Consolante en le surclassant en finale du tableau des gagnants avec les noirs.

La compétition se poursuit samedi 2 septembre à partir de 17:00, heure de Paris.

Retransmission :
Suivez la Julius Baer Generation Cup sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également regarder le direct sur notre chaine Twitch et toutes nos retransmissions sur YouTube.com/Chess. Les parties sont disponibles sur notre Page Événement.
La troisième journée de la Phase K.O. avec aux commentaires le MI Stéphane Bressac.

Division I

Il ne sont plus que quatre à pouvoir encore rêver du titre en Division I : Carlsen et... "les enfants". Lors de son interview, le Norvégien a en effet déclaré dans un sourire : "C'est moi contre les enfants maintenant !", son futur adversaire en grande finale n'ayant quoiqu'il arrive pas plus de vingt ans !

Résultats du jour 3

 

Carlsen-Firouzja 3-0

Ce choc des générations, toujours prometteur de combats acharnés et coups d'éclats brillants, s'est révélé à quasi sens unique. Les trois parties ont été compliquées, mais à part la deuxième (dans laquelle Alireza obtenu des chances), le roi Magnus a régné en maitre absolu.

Comme jeudi, Carlsen a remporté la première joute dans un style exceptionnel, nous délectant d'un chef-d'œuvre positionnel où son rival n'a pas eu la moindre chance. 

Face au coup 6.Tg1 des blancs joué pour pousser g4, Alireza a mis en place un système avec h5 et a6, mélange de Najdorf et de Dragon, pas approuvé par l'impitoyable machine. Carlsen a aussitôt enfilé son costume de tueur, enchainant les coups de boutoir jusqu'à l'abandon adverse.

Il s'agit de notre partie du jour analysée par le GM Rafael Leitao.

La deuxième partie a constitué la seule véritable chance de Firouzja. Dans une Sicilienne Taimanov, Carlsen a déclaré qu'il savait que 9...b5 était le coup principal, mais qu'il n'avait pas si bien mémorisé les lignes. Au lieu de cela, il a choisi 9...h5?! pour brouiller les pistes. Après environ six minutes de réflexion, Firouzja a trouvé le sacrifice critique de cavalier 10.Cdb5! 

Au 16ème, seul 16.Db3! gagnait mais le numéro 1 français opta pour 16.Td4? à la place. La position est devenue égale et, une fois de plus, la magie de Magnus a pris le dessus.

Si vous jouez la Défense Française avec les noirs, il est peut-être préférable que vous passiez la partie qui a suivi afin d'éviter de vous en dégoûter.

Contrairement à jeudi, Carlsen était de meilleure humeur lors de l'interview : "Nous avons joué trois parties très compliquées, et j'ai l'impression de les avoir très bien gérées". Il profitera d'une journée de repos pendant que les trois jeunes de la Consolante s'affronteront pour le privilège de le retrouver en Grande Finale. 

Consolante

Caruana-Abdusattorov 1-2

Abdusattorov, qui aime varier dans les ouvertures, a essayé la peu courante variante Nimzowitsch de la Sicilienne mais s'est très vite brûlé les ailes.

Pas découragé pour autant, le prodige ouzbek s'est battu malgré la précision quasi parfaite de Caruana pendant la majorité de la partie suivante jusqu'à 41.gxf5!?. À la caméra, le GM américain a eu l'air surpris du sacrifice de cavalier adverse.

La barre d'évaluation ne se montrait pas impressionnée, mais le concept des blancs était fort : des pions passés liés au centre leur offraient d'excellentes chances pratiques. Avec 44...Df5??, Caruana a implosé et Abdusattorov a terminé la partie en beauté, levant le poing en l'air de joie lorsque son rival a abandonné.

Un Abdusattorov revigoré a alors montré son intrépidité en enchérissant à 14:59 pour l'Armageddon - affichant ses ambitions de prendre les blancs quoi qu'il arrive. Caruana se retrouvait avec 9:57, les noirs et le droit de faire nulle.

Dans cette partie, Caruana a commis une grave erreur au 19ème qui lui a coûté la qualité puis le match.

Lors de l'interview, le Grand Maître ouzbek était radieux après avoir remporté le duel - un résultat improbable après la première partie. Il a humblement admis qu'il n'était pas fier de la qualité de son jeu, mais que c'était suffisant pour atteindre le dernier carré.

Caruana a été récompensé de 10 000 dollars et 30 points CCT, ce qui lui assure au cumulé sa place pour la phase finale à Toronto en décembre prochain.

So-Lazavik 1-2

Les deux joueurs ont un style lent, positionnel et technique assez proche. Après deux nulles, Lazavik, avec les blancs dans l'Armageddon, a remporté le point complet en finale de tours. 

Malgré son élimination, So a gagné son ticket pour la finale grâce à ses points CCT en plus des 10 000 dollars pour cet événement.

Tableau de la Division I

Division II

Nepomniachtchi et Artemiev ont tous deux remporté leur match au meilleur des quatre parties en seulement trois joutes. Après en avoir gagné deux, ils ont assuré la nulle dans la troisième pour se qualifier pour la finale des gagnants.

Le dernier challenger à la couronne mondiale a gagné sa première partie en 23 coups, mais c'est surtout le dernier coup qui a retenu l'attention :

Artemiev a pour sa part fait parler sa technique dans une finale au matériel très réduit :

Tableau de la Division II

Division III

Mamedyarov tentera de remporter une division pour la première fois dans le Champions Chess Tour de cette année. Après avoir battu Sevian dans la finale des gagnants, ses chances sont prometteuses. 

Suite à une nulle en 113 coups, il a dominé la seconde partie dans un style éclatant. Sur le terrain de la Sicilienne, Sevian a joué l'échec naturel 12.Dh5+, mais il s'est avéré que le roi noir était parfaitement à l'abri en d8 à l'inverse du monarque blanc :

Si vous avez été impressionné par la miniature de 19 coups de Caruana en Division I, vous tomberez de votre chaise en voyant celle-ci. Après avoir remporté la première partie avec les noirs, Dmitry Andreikin a gagné la partie suivante en sept coups, avec un peu d'aide de son adversaire.

Il a ensuite été éliminé par le GM Oleksandr Bortnyk.

Tableau de la Division III 


Le Champions Chess Tour 2023 (CCT) constitue le circuit en ligne le plus important de l'année. Il est composé de six événements qui s'étalent sur toute la saison et se terminent par une phase finale en présentiel. Avec les meilleurs joueurs du monde et une dotation de 2 000 000 $, le CCT est le plus gros événement de Chess.com à ce jour.


Précédemment :

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !