Infos
Norway Chess - R7 : Nulle explosive entre Carlsen et Firouzja ; statu quo en tête

Norway Chess - R7 : Nulle explosive entre Carlsen et Firouzja ; statu quo en tête

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Après 7 rondes, le contingent américain domine le Norway Chess 2023 avec ses trois représentants aux trois premières places du classement. Fabiano Caruana continue de mener la danse malgré sa défaite au temps en Armageddon contre Gukesh D dans une position gagnante.

Hikaru Nakamura reste en deuxième position et grignote au passage un demi-point grâce à son succès en Armageddon contre Shakhriyar Mamedyarov, terrassé lui aussi par la pendule alors qu'il venait de jouer le coup gagnant. 

Wesley So complète le trio grâce à sa première victoire en classique après 14 nulles consécutives, sa victime se nomme Nodirbek Abdusattorov. Anish Girii a également enregistré son premier succès en classique du tournoi, enfonçant au passage Aryan Tari grâce à une technique exceptionnelle en finale de tours. Enfin, Magnus Carlsen a échoué à convertir une position gagnante contre un Alireza Firouzja plein de ressources, mais s'est une nouvelle fois consolé en remportant l'Armageddon.

Après une journée de repos, la ronde 8 se déroulera jeudi 8 juin à partir de 17:00.

Où regarder ?
Vous pouvez suivre le Norway Chess 2023 sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également vivre en direct le tournoi commenté en français sur notre chaine Twitch ou sur YouTube.com/ChesscomLive. Toutes les parties sont disponibles sur notre Page Événement.

La retransmission de la ronde 7 avec aux commentaires le MF Stéphane Bressac et Lori Budak.

Carlen passe virtuellement sous les 2840 pour la première fois depuis 2018.

Caruana-Gukesh

Les deux hommes étaient à égalité à une victoire partout avant leur confrontation du jour. Gukesh, en route vers une incroyable série de 8/8 aux Olympiades 2022 à Chennai, avait battu le champion américain mais Caruana avait pris sa revanche cette année lors du Tata Steel.

Compte tenu de la situation du tournoi, la nulle était un résultat acceptable pour le Grand Maître américain en classique. La mémoire de Gukesh a été passée au crible dans une ligne de la Berlinoise, mais il a réussi le test.

Le prodige indien a donné sa version des faits : "C'était juste une bonne préparation. J'ai égalisé assez facilement et après l'ouverture, d'accord, il a tenté quelques trucs, mais... c'était juste nulle."

L'Armageddon ne s'est pas déroulé sans heurts comme Gukesh l'a expliqué : "Dans l'Armageddon, il s'est écarté de la partie classique avec [7.]h3. Je ne me souvenais plus quoi faire et j'ai obtenu une position quelque peu désagréable, surtout à cette cadence, où il n'y a pas de plan clair".

Au moment où 16.Dg3 est apparu sur l'échiquier, Gukesh avait de quoi s'inquiéter de l'attaque adverse : "Il a obtenu tout ce qu'il pouvait espérer et, bien sûr, j'étais perdant". Le jeune indien a toutefois ajouté : "Lorsqu'il ne restait plus que 10 secondes, j'ai pensé que j'avais peut-être une chance". Dans une finale de dames gagnante, mais avec seulement une seconde d'incrément, Caruana a perdu au temps.

Un dénouement heureux pour Gukesh. Photo : Lennart Ootes/Norway Chess.

Ce n'est cependant pas une catastrophe pour Caruana qui conserve une bonne avance en tête du tournoi. Le numéro deux indien reste quant à lui dans la première moitié du classement, une performance prometteuse à seulement 17 ans.

Nakamura-Mamedyarov

Ce duel s'est déroulé à un rythme effréné, les deux hommes blitzant plus de 20 coups de théorie. Bien que Mamedyarov ait sacrifié un cavalier dans l'ouverture (premier choix de l'ordinateur), Nakamura a expliqué lors de sa confession en cours de partie qu'il prévoyait une nulle rapide. Son adversaire avait fait ses devoirs ce qui était suffisant : "J'espérais essentiellement que Mamedyarov ne connaîtrait pas la ligne jusqu'à la fin" a justifié le GM américain.

Après seulement 30 minutes de jeu, la prédiction de Nakamura s'est concrétisée.

Un test de mémoire réussi haut la main par Mamedyarov. Photo : Lennart Ootes/Norway Chess.

L'Armageddon a connu de véritables montagnes russes. Après un brillant sacrifice de fou, Mamedyarov était totalement gagnant alors que la nulle lui suffisait. Jouant trop la sécurité plutôt que d'enfoncer le clou, cette stratégie a fini par se retourner contre lui.

Nakamura a démontré une fois de plus sa capacité à créer à partir de rien des ressources incroyables : "Je pense que l'essentiel était de trouver des moyens de poser des problèmes pratiques". 

"À la fin, bien sûr, j'ai gaffé à mon tour avec ce coup Cc3... c'était sauvage". Mamedyarov a répliqué par le seul coup gagnant 68...Ta2!!, mais comme Caruana, il a pressé le bouton de la pendule une seconde trop tard ! 

Découvrez ci-dessous le récap vidéo de Nakamura :

À propos de sa performance globale dans le tournoi, Nakamura a déclaré : "Je pense que dans l'ensemble, mon score reflète au moins la façon dont j'ai joué". La seule partie dont il n'était pas satisfait était sa défaite en Armageddon contre So dans la première ronde, après avoir gâché une belle position.

Lors de sa participation à la retransmission en direct, Nakamura a également plaidé en faveur de l'obligation pour les joueurs de partager leurs pensées dans une cabine de confession lors des tournois.

Carlsen-Firouzja

Il y a plus d'un an, l'ancien champion du monde avait exprimé son désir de disputer un match de Championnat du Monde avec le plus jeune joueur à avoir franchi le seuil des 2800 Elo. Cette partie était donc très excitante sur le papier, d'autant que Carlsen, toujours en quête de sa première victoire en classique du tournoi, était invaincu contre le prodige tricolore.

Quand Nakamura et Mamedyarov étaient déjà au 22eme coup, seuls 4 avaient été joués sur l'échiquier de Carlsen et Firouzja ! Depuis la cabine de confession, Carlsen a déclaré avoir pensé à toutes les ouvertures possibles, sauf à ce qui s'est passé dans la partie. Il était hors prépa au troisième coup.

Les autres joueurs ayant terminé rejoignaient l'équipe de commentateurs et chacun d'entre eux avait quelque chose à dire sur cette partie passionnante. Gukesh pensait que 3.Fd3 menait à "une position complètement aléatoire", tandis que So plaisantait : "Je pense que Magnus avait premove Fd3".

Je pense que Magnus avait premove Fd3.

— Wesley So

Nakamura a résumé le développement du milieu de jeu en faveur de Carlsen : "Il a provoqué Alireza à jouer ce ...g5-g4 et j'aime sa position maintenant". Il a ajouté : "Magnus aime la sécurité du roi", soulignant également que Carlsen affectionne provoquer les coups de pions parce que les pions ne peuvent pas reculer. 

Le numéro 1 mondial a progressivement surclassé le Français jusqu'à obtenir une position écrasante stratégiquement. Dos au mur sur l'échiquier et à la pendule, Alireza a enchainé les coups de défense brillants pour créer un contre-jeu improbable à l'aile roi avec un sacrifice de pièce inspiré.

Carlsen a commencé à perdre le contrôle et après sa décision de rendre une qualité par 39.Txe4, le chaos s'est installé. La barre d'évaluation affichait désormais 0,00 mais la position du Grand Maître norvégien devenait dangereuse en pratique.

Les deux joueurs ont eu leur chance dans cette partie folle. Photo : Lennart Ootes/Norway Chess.

Caruana a proposé une variante gagnante à base de sous-promotion dans le chat Twitch au moment où Alireza, avec quelques secondes à la pendule, a décidé de forcer la nulle par répétition de coups.

Kévin Bordi a analysé en vidéo cette bataille passionnante :

L'Armageddon a proposé un clin d'œil amusant, Carlsen développant de nouveau son fou en d3 devant son pion d2 mais cette fois au 5eme coup sur une Petroff. 

Le moment critique est survenu au 22eme où au lieu de déplacer sa dame attaquée Carlsen a choisi de s'en prendre à celle de son rival, provoquant immédiatement une erreur décisive. Après une conclusion sans trembler, le Norvégien est reçu 6/6 en Armageddon alors qu'il n'a toujours pas gagné la moindre partie classique, un sacré paradoxe ! 

So-Abdusattorov

Comme à son habitude, Abdusattorov a pris des risques dans l'ouverture, peu importe sa couleur. Son coup risqué 6...Df6 a pris So par surprise mais le GM américain a parfaitement réagi et a pris l'avantage après 13...Cg4 qu'il a qualifié de "mauvais coup".

Abdusattorov connait un tournoi difficile. Photo : Lennart Ootes/Norway Chess.

La série de nulles de So s'est donc arrêtée puisqu'il a concrétisé sa finale gagnante : "Je sais qu'il y a de fortes chances que je m'emmêle les pinceaux, mais cette position ressemble à un 1-0".

Si je ne gagne pas là, je ne gagnerai jamais de partie.

— Wesley So

Très souriant après son succès, So a déclaré : "C'est très agréable de savoir que je peux encore gagner une partie après 14 nulles d'affilée en classique.... La seule chose que je déteste plus que les nulles, c'est perdre une partie. C'est toujours un problème : vous voulez gagner des parties, mais en même temps, il est difficile d'obtenir une position où vous avez beaucoup d'occasions".

Giri-Tari

Giri avait remporté leurs deux précédentes parties classiques, la plus récente lors de l'édition 2022 du Norway Chess. Les deux hommes sont amis et se sont entraînés ensemble, aussi quand Tari donnait une interview avant la partie, Giri a surgi sur la vidéo pour donner une pichenette amicale sur le dessus de la tête du Norvégien.

Devant l'échiquier, l'amitié ne compte plus. Photo : Lennart Ootes/Norway Chess.

Dans une Catalane, Giri a encaissé le pion sacrifié par les noirs dont les compensations auraient pu suffire à tenir la nulle. Néanmoins, dans une finale de tours avec 4 pions contre 3, le Néerlandais a fait preuve d'une brillante technique pour marquer sa première victoire à 3 points de l'événement.

Avec cette nouvelle défaite, Tari reste scotché à la dernière place avec 3 points sur 21.

Résultats de la Ronde 7

Appariements Ronde 8

Ech. Elo Blancs Noirs Elo
1 2732 Gukesh D Anish Giri 2768
2 2642 Aryan Tari Magnus Carlsen 2853
3 2785 Alireza Firouzja Hikaru Nakamura 2775
4 2738 Shakhriyar Mamedyarov Wesley So 2760
5 2731 Nodirbek Abdusattorov Fabiano Caruana 2764


Le Norway Chess 2023 est un tournoi de top niveau, disputé en présentiel à Stavanger, en Norvège. L'événement débute le 29 mai à 19:00 par un tournoi blitz qui détermine les têtes de série du tournoi classique qui démarre le lendemain à 17:00.

10 joueurs s'affrontent dans un toutes rondes où ils marquent 3 points pour une victoire en classique, 1,5 pour une nulle suivie d'une victoire en Armageddon, 1 pour une nulle suivie d'une défaite en Armageddon, et 0 pour une défaite. Les couleurs de la partie classique sont conservées pour l'Armageddon. La cadence en classique est de 120 minutes pour l'intégralité de la partie avec un incrément de 10 secondes par coup à partir du 41eme coup. Dans l'Armageddon, les blancs disposent de 10 minutes et de l'obligation de gagner contre 7 minutes pour les noirs, plus un incrément d'une seconde pour les deux joueurs à partir du 41eme coup.


Précédemment :

AnthonyLevin
NM Anthony Levin

NM Anthony Levin caught the chess bug at the "late" age of 18 and never turned back. He earned his national master title in 2021, actually the night before his first day of work at Chess.com.

Anthony, who also earned his Master's in teaching English in 2018, taught English and chess in New York schools for five years and strives to make chess content accessible and enjoyable for people of all ages. At Chess.com, he writes news articles and manages social media for chess24.

Email:  anthony.levin@chess.com

Facebook:  https://www.facebook.com/anthony.seikei/ 

Twitter: https://twitter.com/alevinchess

Instagram: https://www.instagram.com/anthonylevinchess/

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !