Carlsen remporte l'Open international Chess.com de l'île de Man
Une bonne journée de travail pour Magnus Carlsen | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Carlsen remporte l'Open international Chess.com de l'île de Man

On est généralement censé ne pas travailler trop dur pendant les vacances, pas vrai ?

Il est arrivé comme un touriste, sans ses parents, sans son manager et sans ses secondants, et pourtant, Magnus Carlsen et sa petite amie repartent vainqueurs. 

"C'était différent." a-t-il expliqué à Chess.com. "Finalement, ça m'a aidé à rester détendu pendant tout le tournoi."

Après une nulle rapide aujourd'hui contre Hikaru Nakamura, Carlsen a remporté le Chess.com Isle of Man International 2017. Il aura passé plus de temps aujourd'hui à répondre aux sollicitations de la presse qu'à jouer sa partie, qui a duré moins longtemps que le vol retour vers Londres !

null

La canette glacée de Red Bull d'Hikaru Nakamura était encore recouverte de condensation à la fin de la partie ! | Photo: Chess.com/Mike Klein.

Garry Kasparov avait utilisé il y a quelques années l'expression "touriste des échecs", un terme aux connotations ambiguës. Carlsen a prouvé qu'on pouvait faire du tourisme et rester très performant !

Mais dans notre monde hyper-connecté, il n'était jamais vraiment tout seul. Magnus a en effet reçu des conseils réguliers de son grand confident échiquéen. 

"Aujourd'hui, j'ai suivi un conseil de Peter [Heine Nielsen] : si tu veux faire nulle, ne laisse rien au hasard. Force une finale complètement nulle ou trouve un échec perpétuel."

Interview de Carlsen (en anglais)

Il a néanmoins avoué avoir été un assez mauvais élève toute la semaine.

"Peter m'a envoyer des préparations, mais la plupart du temps, je ne l'ai pas écouté. Mais il dit toujours que si je le surprends, je surprends surement mon adversaire également."

Aujourd'hui, le champion du monde a forcé l'américain à lui donner ce qu'il voulait. Pour éviter de se retrouver nettement moins bien, Nakamura n'avait qu'un coup, et celui-ci forçait une répétition. Dans une partie qu'il lui fallait absolument gagner pour remporter le tournoi, c'était une situation perdant-perdant.

null

Carlsen a ainsi protégé son avance d'un demi-point, remportant le tournoi avec 7,5/9. Il réalise une performance à plus de 2900, empoche un chèque de 50 000£ et gagne son premier tournoi en cadence classique depuis 435 jours. Il a en effet remporté quelques victoires en rapides et défendu avec succès son titre mondial, mais il n'avait pas remporté un événement de la "saison régulière" depuis plus d'un an.

Mais le norvégien n'avait que faire des statistiques.

"Comme je jouais assez bien en rapide et en blitz ces derniers temps, je me suis dit que je devrais participer. C'est généralement bon signe." a-t-il ajouté.

Carlsen a expliqué que pour éviter cette ligne annulante, Nakamura aurait du tout simplement choisir une autre ouverture. Dans son esprit, il n'y avait aucune chance que Nakamura joue un autre coup que 13...Ff5.

Interview de Carlsen (en anglais)

"Si il avait voulu jouer une position moins bonne, il aurait choisi l'est-indienne. D'ailleurs, je pensais qu'il allait le faire." a ajouté Magnus. "A partir du moment ou il a choisi le gambit dame, j'ai compris qu'il voulait juste finir sur une bonne note sans prendre de risques."

"Je pense que Magnus a vraiment envie de rejouer une est-indienne contre moi." a répondu Nakamura via Chess.com. Il a notamment évoqué la célèbre "partie des lunettes de soleil". jouée lors de la Sinquefield Cup 2013 que nous avions justement utilisée pour illustrer notre article d'hier.

null

Forcer le champion du monde à jouer Re2 dans l'ouverture n'est pas forcément une bonne chose. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Nakamura a également évoqué les choix originaux d'ouverture de Carlsen dans ce tournoi, en ajoutant qu'il ne pouvait pas se permettre ce genre d'extravagances avec les noirs, surtout contre le champion du monde.

"Ce qu'a fait Magnus contre Perelshteyn au début du tournoi, on ne peut le faire que contre un adversaire moins fort." En effet, Carlsen a reconnu que c'était la partie ou il avait été le plus en danger. Eugene Perelshteyn a d'ailleurs annoncé qu'il analyserait la partie en question pour Chess.com très bientôt.

En tout cas, Nakamura ne s'est pas appesanti sur l'occasion ratée, préférant se satisfaire du bon niveau de ses parties ces neuf derniers jours.

null

Viswanathan Anand est régulièrement venu vérifier la progression de la partie au premier échiquier, même s'il se doutait sans doute du résultat | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Comme l'a remarqué Hikaru, s'il avait remporté sa partie contre Aleksandr Lenderman à la sixième ronde (il avait annulé), il aurait sans doute joué contre Carlsen avec les noirs à la septième. Le meilleur scénario pour lui hier aurait été une victoire de Fabiano Caruana contre Carlsen hier, qui lui aurait permis d'affronter Caruana avec les blancs à score égal. Mais avec des si, on mettrait Paris en bouteille, et Nakamura le sait bien.

Interview d'Hikaru Nakamura (en anglais)

Qu'allait faire Carlsen avec une journée de quartier libre inespérée et les poches pleines de livres sterling ? Il avait l'air intéressé par le Musée Mannois, qui propose des expositions sur la faune et la flore de l'île, son histoire tectonique, sa culture et bien sûr, son Tourist Trophy. Quand il a appris qu'en plus, l'entrée était gratuite, il n'a pu s'empêcher de s'exclamer "Super !"

Bravo Magnus pour ta victoire convaincante sur l'île de Man ! On sent bien l'influence positive de Larsen sur ton jeu !

La blague du super GMI hollandais n'a rien à voir avec le coup 1.b3, cher à Bent Larsen. Il s'agit en fait du nom de famille de la petite amie du champion du monde.

D'autres prix étaient bien sur en jeu. Dans la catégorie "vétérans", Viswanathan Anand, Michael Adams, et Vladimir Kramnik ont tous fini en beauté par des victoires.

Anand a dominé Hou Yifan, qui remporte malgré tout le premier prix féminin. Vishy remporte donc une belle somme grâce à sa seconde place ex-aequo avec Nakamura, sur le score de 7/9.

Hou est passée dans notre studio pour évoquer son année échiquéenne (en anglais) :

Après ses deux défaites lors des trois premières parties, Kramnik est remonté comme une balle. Il pourra regretter longtemps d'avoir commis cette terrible gaffe contre James Tarjan, une gaffe qui a ruiné toutes ses chances dans le tournoi.

Il a ensuite réalisé un score de 5,5/6. Ne le rayez pas tout de suite de la course au Tournoi des Candidats : il lui reste la Coupe d'Europe des clubs à jouer, ainsi qu'un éventuel autre tournoi, alors que ses rivaux Wesley So et Fabiano Caruana ne joueront plus avant le London Classic, qui aura lieu après la proclamation des résultats, début décembre.

Aujourd'hui, l'ancien champion du monde a disposé de Gawain Jones, limitant la casse avec une perte de 8,4 points seulement dans ce tournoi. Kramnik est premier au départage du groupe des quatrièmes, avec 6,5/9.

null

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

 Kramnik nous a parlé de son premier tournoi Open depuis celui du Qatar en 2015 (en anglais) : 

Si il vous faut une dernière partie complètement folle pour étancher votre soif d'Opens, j'ai ce qu'il vous faut : Wagner-Sokolov. Si vous le voulez bien, régalons-nous ensemble de cette partie et de la formation originale adoptée par le batave au 29ème coup.

Enfin, pas si originale que ça... Les maîtres du Tetris savent déjà depuis longtemps qu'il faut remplir un coin de l'écran en attendant la longue barre...

null

Le "Système Sokolov"? Mieux vaut le réserver au Tetris. Image: Wikipedia.

Michael Adams, en toute discrétion comme à son habitude, s'est frayé un chemin jusqu'à la quatrième place partagée. Aujourd'hui, son expérience a prévalu sur la jeunesse.

L'île de Man nous a également offert un bon nombre de matchs 100% américains, et la dernière ronde n'a pas fait exception.  Fabiano Caruana avait soif de revanche après sa terrible défaite cette année lors du championnat des Etats-Unis. Cette fois, il a égalisé face à Varuzhan Akobian en utilisant une méthode toute américaine. Comme Brown, Caruana a remporté une finale Dame + Fou contre Dame + Cavalier.

Comme lors de la ronde précédente, Akobian a jeté son pion h de toutes ses forces dans la bataille, mais son adversaire était prêt à relever le défi.

Parlons normes : Les MI Nino Batsiashvili et Harsha Bharathakoti avaient déjà réalisé leurs normes de GMI avant aujourd'hui. Et tant mieux pour eux, car ils ont tous les deux perdu ! Si les papiers de la géorgienne sont "en règle", elle devrait recevoir son titre.

Des trois joueurs ayant besoin d'une victoire à tout prix, un seul a réussi. Anna Zatonskih a annulé et Nihal Sarin a perdu, il ne restait donc que Michael Brown ! Etudiant en première année à l'Université Brigham Young (celle où a étudié le co-fondateur de Chess.com), le jeune américain a réalisé un très beau tournoi, et ce avant-même de battre Zoltan Almasi à la dernière ronde ! Le hongrois, classé au delà des 2700, termine d'ailleurs avec un score de 4,5/9, ce qui en dit long sur le niveau de cet Open.

N'importe quel autre jour, cette partie aurait pu faire la une.

Almasi aurait pu avoir deux dames sur l'échiquier pendant de nombreux coups, mais il aurait à chaque fois perdu. Une norme réalisée avec classe !

Comme d'habitude, la remise des prix fut l'occasion de passer un excellent moment, entre les coupes, les verres de vin et les parties de blitz à quatre enflammées...

null

Carlsen aux côtés du mécène de l'épreuve. Il remporte 50 000$ et une superbe coupe. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Le champion a fait un joli discours dans lequel il a remercié beaucoup de monde, et particulièrement sa conjointe. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

null

Le blitz ne s'arrête jamais ! Ici, Lawrence Trent contre Hikaru Nakamura. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Chess.com Isle of Man International 2017 | Résultats finaux

Pos. Clm Nom FED Elo Pts Perf PtR Elo+/-
1 1 GMI Carlsen Magnus 2827 7,5 2903 7,5 11,4
2 4 GMI Anand Viswanathan 2794 7,0 2806 7 1,6
5 GMI Nakamura Hikaru 2781 7,0 2831 7 5,7
4 2 GMI Kramnik Vladimir 2803 6,5 2660 6,5 -8,4
3 GMI Caruana Fabiano 2799 6,5 2831 6,5 4,6
6 GMI Adams Michael 2738 6,5 2719 6,5 2,3
8 GMI Eljanov Pavel 2734 6,5 2749 6,5 3,3
12 GMI Vidit Santosh Gujrathi 2702 6,5 2764 6,5 8,2
16 GMI Sutovsky Emil 2683 6,5 2712 6,5 5,8
19 GMI Rapport Richard 2675 6,5 2732 6 6,0
31 GMI Shirov Alexei 2630 6,5 2703 6,5 13,2
55 GMI Swapnil S. Dhopade 2532 6,5 2768 6,5 28,5
13 15 GMI Rodshtein Maxim 2695 6,0 2616 6 -4,8
17 GMI Leko Peter 2679 6,0 2646 6 -3,5
18 GMI Kasimdzhanov Rustam 2676 6,0 2707 6 4,9
20 GMI Movsesian Sergei 2671 6,0 2622 6 -4,5
22 GMI Hou Yifan 2670 6,0 2687 5,5 2,0
27 GMI Granda Zuniga Julio E 2653 6,0 2573 6 -3,4
29 GMI Sargissian Gabriel 2652 6,0 2624 6 -2,4
34 GMI L'ami Erwin 2611 6,0 2708 6 11,9
37 GMI Bindrich Falko 2598 6,0 2666 6 8,6
45 GMI Sunilduth Lyna Narayanan 2568 6,0 2704 6 17,0
46 GMI Lenderman Aleksandr 2565 6,0 2768 6 24,3
48 GMI Wagner Dennis 2564 6,0 2672 6 13,2

Les résultats complets sont disponibles ici.

Avec la contribution de Peter Doggers.

L'Open International Chess.com de l'île de Man est un tournoi d'élite qui aura lieu du 23 septembre au 1er octobre. La cadence est de 100 minutes pour 40 coups, 50 minutes pour 20 coups puis 15 minutes pour finir la partie, avec un incrément de 30 secondes à chaque coup. L'enveloppe des prix est de 133 000£, dont 50 000£ pour le vainqueur. (environ 56 500€).


Mieux connaître FM MikeKlein
Les Armenia Eagles remportent la PRO Chess League au bout du suspense

Les Armenia Eagles remportent la PRO Chess League au bout du suspense

Aronian bat MVL au départage et remporte l'Open de Gibraltar

Aronian bat MVL au départage et remporte l'Open de Gibraltar