Infos
Infos
Tombeur de Marc'Andria, Esipenko passe seul en tête
Pour l'instant, Esipenko survole le tournoi. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Tombeur de Marc'Andria, Esipenko passe seul en tête

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Grâce à sa victoire avec les noirs face au champion du monde junior Marc'Andria Maurizzi, Andrey Esipenko est désormais seul en tête du Grand Suisse 2023 avec 3,5/4.

17 joueurs sont en embuscade à un demi-point, dont Hikaru Nakamura, qui était récompensé de sa prise de risque dans l'ouverture face à Amin Tabatabaei et remportait sa seconde victoire d'affilée. C'est notre partie du jour.

Si Etienne Bacrot continue son tournoi élégant en annulant contre un troisième joueur à 2700 de suite (cette fois, Jan-Krzysztof Duda), MVL pourra être légitimement déçu de ne pas trouver l'ouverture pour la quatrième fois d'affilée contre un joueur classé à une centaine de points de lui (en l'occurrence, Shant Sargsyan). Mais la satisfaction dans le camp français vient d'Alireza Firouzja, solide vainqueur du Candidat Nijat Abasov et bien installé dans le peloton des poursuivants.

Chez les femmes, Anna Muzychuk n'est pas parvenue à convertir une avance de deux pions au premier échiquier face à Tan Zhongyi. Cette nulle permet à deux autres joueuses de les rejoindre en tête : Vaishali R et Bibisara Assaubayeva.

La cinquième ronde commencera dimanche 29 octobre à partir de 15h30, heure de Paris.

Où regarder ?
Vous pouvez suivre le Grand Suisse sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également profiter de nos show sur notre chaine Twitch et retrouver toutes nos retransmissions sur YouTube.com/Chess24. Toutes les parties sont également disponibles sur notre page événement.

Le replay du direct avec les commentaires des GMI Jan Gustafsson et Peter Leko


Encore une fois, les premiers échiquiers nous offraient très peu de résultats décisifs. Mais les poursuivants à un point ou plus prenaient plus de risques et nous offrait de belles empoignades.

Chez les femmes, en revanche, les cinq premiers échiquiers étaient tous le théâtre de gros combats, souvent décisifs.

La salle de jeu. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Open

La partie Maurizzi-Esipenko était la première à se terminer. Avec les noirs, Esipenko remportait une miniature ultra-violente face au jeune corse.

Dans l'espagnole, Marc'Andria optait pour l'idée 14.c4, récemment jouée par Magnus Carlsen au Titled Tuesday. Mais lorsqu'il enchaînait par la rupture d4, sa position s'écroulait rapidement. Et quand son rival trouvait le très joli 23...d5!, il était déjà trop tard.

Une journée décidemment parfaite pour le jeune russe. Le jour de l'anniversaire de sa maman, son équipe de foot préférée, Arsenal, battait Sheffield United 5-0. Pas un bon client à prendre ce samedi, mais Marc'Andria a encore toutes ses chances !

Le duel entre Fabiano Caruana et Javokhir Sindarov se soldait par la nulle. Les noirs tentaient une ouverture risquée, mais personne ne commettait d'erreur notable. Au deuxième, la rencontre entre Alexandr Predke et Erigaisi était plus chaotique.

Le néo-serbe sacrifiait une pièce pour emmener le roi adverse en balade. Si l'ordinateur annonçait gain noir, la position restait incroyablement complexe à l'œil humain. Le GMI indien jouait donc la sécurité en forçant la nulle (à l'aide d'un très élégant sacrifice de dame).

Après 31...Cd2 32.Txd6 Tc1, les blancs ne peuvent plus se soustraire à l'échec perpétuel :

Arjun, surveillé de près par son adversaire Predke. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

17 hommes à la poursuite d'Esipenko

Les joueurs en dessous de 2/3 mettait un peu plus d'intensité dans leurs coups pour tenter de ramarrer le peloton de tête.

Les vainqueurs du jour se nomment Nakamura, Alireza Firouzja, Hans Niemann, Yu Yangyi, Vincent Keymer, Vidit Gujrathi, Evgeny Najer, Vladislav Artemiev, et Rinat Jumabayev

Hikaru, qui disait ne pas vouloir prendre trop de risques après sa nulle contre Raunak Sadhwani à la deuxième ronde, semble avoir complètement changé de stratégie. Il optait cette fois pour une position à double tranchant avec pion isolé.

Nakamura n'a pas été avare de calculs. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

"Bien sûr, j'ai les noirs contre un très fort joueur, mais je voulais plus que la nulle. Si une opportunité se présente, il faut que je sois prêt à la saisir." expliquait-il ensuite sur sa chaîne Youtube.

Une prise de risque récompensée, comme vous l'explique le GMI Rafael Leitao ci-dessous.

Une partie à retrouver analysée par Hikaru en personne (en anglais) sur Youtube :

Firouzja, lui aussi conducteur des pièces noires, venait à bout du "peut-être Candidat" (selon l'humeur de Magnus Carlsen, qu'il est censé remplacer) Nijat Abasov. Même après l'échange des dames, le roi blanc restait désespérément faible. Notre commentateur Peter Leko proposait même une jolie ligne de mat :

Bien que nous ne le vîmes jamais sur l'échiquier, l'ombre de ce mat forçait les blancs à donner une qualité, et bientôt la partie. Une excellente victoire pour le numéro un tricolore, qui a reconnu en interview dormir assez peu durant ce tournoi : entre 2/3h du matin et neuf heures environ !

Niemann faisait tomber le super-GMI Richard Rapport à l'issue d'une superbe attaque. Le néo-roumain réalisait une partie solide mais décidait, avec cinq minutes à la pendule, de jouer avec le feu en prenant un pion deux coups avant le contrôle du temps.

"J'étais absolument convaincu d'être gagnant" expliquait Niemann après la partie. "Je n'ai pas tout vu jusqu'au bout, et le finish était d'ailleurs très sympa, mais je pense que j'ai bien mis la pression toute la partie et bien profité de son erreur." Comme il le révélait en conclusion, on devrait le retrouver dans les jours qui viennent au guidon d'un deux-roues sur les routes de l'île de Man…

C'est la deuxième victoire consécutive du sulfureux américain, qui a pu montrer tout son talent tactique face un pensionnaire du top 10 mondial :

La gaffe la plus terrible du tournoi jusqu'à présent est à mettre à l'actif d'Andrei Volokitin, qui offrait une tour à Keymer. L'ukrainien s'emparait du pion c, comprenait son erreur, et le reposait. L'allemand appelait l'arbitre, qui forçait le contrevenant à jouer la pièce touchée, comme le stipule la règle. Volokitin, dépité, abandonnait avant de voir 31...Dd1+ se matérialiser sur l'échiquier.

A l'échiquier 52, la partie complètement dingue opposant Adham Fawzy et Eduardo Iturrizaga se terminait en beauté (indice : Dc4#!) :

Le leader du tournoi aura les blancs contre Caruana ce dimanche. Au deuxième échiquier, Nakamura sera opposé à Alexey Sarana, tandis que Firouzja jouera Niemann.

 Classement après la ronde 4 | Top 20 

Cl. TTNo FED Titre Joueur Elo Pts. TB1
1 32 GMI Esipenko, Andrey 2683 3.5 2615
2 72 GMI l'Ami, Erwin 2627 3 2733
3 111 MI Zhalmakhanov, Ramazan 2447 3 2713
4 47 GMI Predke, Alexandr 2656 3 2707
5 42 GMI Niemann, Hans Moke 2667 3 2705
6 57 GMI Najer, Evgeniy 2648 3 2700
7 46 GMI Sindarov, Javokhir 2658 3 2694
8 93 GMI Jumabayev, Rinat 2585 3 2685
9 16 GMI Erigaisi, Arjun 2712 3 2664
10 1 GMI Caruana, Fabiano 2786 3 2657
11 2 GMI Nakamura, Hikaru 2780 3 2657
12 11 GMI Yu, Yangyi 2720 3 2655
13 3 GMI Firouzja, Alireza 2777 3 2653
14 12 GMI Keymer, Vincent 2717 3 2644
15 15 GMI Vidit, Santosh Gujrathi 2716 3 2638
16 21 GMI Sevian, Samuel 2698 3 2632
17 23 GMI Artemiev, Vladislav 2697 3 2622
18 33 GMI Sarana, Alexey 2682 3 2584
19 39 GMI Bacrot, Etienne 2669 2.5 2746
20 44 GMI Cheparinov, Ivan 2658 2.5 2726

(Les résultats complets sont disponibles ici.)

Section féminine

Anna Muzychuk obtenait une position presque gagnante dès l'ouverture. Les plus observateurs auront d'ailleurs remarqué qu'elle avait déjà joué les 13 mêmes coups d'ouverture contre Harshit Raja au Masters de Gibraltar en 2018 !

Une ouverture de rêve pour Anna Muzychuk. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Si la partie évoquée plus haut s'était terminée par une nulle, l'ukrainienne avait quelques améliorations en stock, et elle prenait une avance de deux pions. Las, elle manquait de précision dans la conversion et devait se contenter du partage du point.

Assaubayeva et Vaishali sont en embuscade à un demi-point. La jeune MI kazakh, qui a joué cinq tournois depuis septembre, remportait une finale de tours contre la GMI Elisabeth PaehtzVaishali, décidemment d'humeur offensive cette semaine, miniaturisait Mariya Muzychuk en 23 coups. Deux journées, deux parties, 48 coups joués : deux victoires !

Le petit frère Praggnanandhaa suivant avec attention la partie de sa sœur. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Pour lutter contre les sœurs Muzychuk, Vaishali dispose également d'une aide précieuse, celle de son cadet Praggnanandhaa Rameshbabu : "Après les parties, on analyse ensemble, et il m'aide aussi pour les ouvertures. Je suis très contente, j'ai beaucoup de chance de l'avoir à mes côtés."

Cinq joueuses suivent avec 3/4. La top Elo Aleksandra Goryachkina, qui profitait d'un sacrifice incorrect de la MI Ulviyya Fataliyeva, fait partie de ce groupe.

Après un départ "diesel", Goryachkina entame sa remontada. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

La GMF Meruert Kamalidenova, défaite la veille par Paehtz, prenait une belle revanche grâce à une superbe attaque dans l'espagnole. Elle terminait en beauté avec le mat cavalier-fou pour se joindre au groupe de chasse avec 3/4.

Côté tricolore, Pauline Guichard subissait hélas son premier revers avec les noirs face à l'ex championne du monde Stefanova. Sophie Millet, en revanche, réalisait une excellente performance en dominant la GMI Nino Batsiashvili avec les noirs pour passer à 2,5/4.

Les appariements les plus en vue de ce dimanche : Tan contre Assaubayeva au premier échiquier, et Vaisahli contre Anna Muzychuk au second.

Classement après la ronde 4 | Top 20 

Cl. TTNo FED Titre Joueuse Elo Pts. TB1
1 4 GMI Tan, Zhongyi 2517 3.5 2447
2 5 GMI Muzychuk, Anna 2510 3.5 2444
3 12 MI Vaishali, Rameshbabu 2448 3.5 2437
4 10 MI Assaubayeva, Bibisara 2469 3.5 2436
5 43 GMF Kamalidenova, Meruert 2351 3 2476
6 40 MI Munguntuul, Batkhuyag 2366 3 2459
7 21 GMI Stefanova, Antoaneta 2424 3 2417
8 1 GMI Goryachkina, Aleksandra 2558 3 2400
9 20 MI Injac, Teodora 2426 3 2350
10 30 MI Milliet, Sophie 2391 2.5 2496
11 25 MI Garifullina, Leya 2402 2.5 2485
12 34 MI Tsolakidou, Stavroula 2385 2.5 2482
13 35 GMF Beydullayeva, Govhar 2383 2.5 2479
14 8 GMI Paehtz, Elisabeth 2484 2.5 2420
15 22 MI Bulmaga, Irina 2423 2.5 2418
16 13 MI Efroimski, Marsel 2447 2.5 2396
17 16 GMI Gunina, Valentina 2439 2.5 2365
18 17 MI Javakhishvili, Lela 2437 2.5 2362
19 29 MI Fataliyeva, Ulviyya 2393 2 2507
20 42 MI Guichard, Pauline 2358 2 2505
(Les résultats complets sont disponibles ici.)

Le Grand Suisse FIDE 2023 est l'un des événements du cycle des Championnats du Monde FIDE, les deux premiers se qualifiant pour le tournoi des Candidats 2024. Le GS débute le 25 octobre à 15h30, heure de Paris, et compte 460 000 dollars de prix.

Le Grand Suisse Féminin FIDE 2023 est doté de 140 000 dollars et se déroule simultanément. Les deux premières se qualifient pour le tournoi des Candidates 2024.


Précédemment :

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !