Infos
Infos
Cinq joueurs rejoignent la tête, Bacrot en embuscade
Le premier échiquier nous a offert une nulle de combat. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Cinq joueurs rejoignent la tête, Bacrot en embuscade

AnthonyLevin
| 0 | Couverture d’événements d’échecs

Après six rondes, les joueurs vont profiter d'une journée de repos bien méritée au Grand Suisse 2023. Si dans l'open, huit joueurs sont ex-aequo en tête avec 4,5/6, Anna Muzychuk est seule aux commandes du tournoi féminin avec 5/6.

Au premier échiquier, Hikaru Nakamura et Andrey Esipenko se livraient un combat sans merci qui se terminait par un échec perpétuel. Les grands vainqueurs du jour sont Fabiano Caruana, Vidit Gujrathi, Javokhir Sindarov, Alexandr Predke et Radoslaw Wojtaszek, qui rejoignent le groupe de tête, tandis qu'Arjun Erigaisi se maintient dans le bon peloton grâce à sa nulle contre Yu Yangyi.

Attention toutefois à nos français ! Etienne Bacrot et Alireza Firouzja restent à portée de fusil avec 4/6. Le premier cité remportait une partie de grande classe face à l'allemand Niclas Huschenbeth (2605), tandis que le second annulait sereinement face à Vladislav Artemiev. Coup dur pour Marc'Andria Maurizzi qui, après un départ fulgurant, encaisse une troisième défaite d'affilée face au GMI espagnol David Anton Guijarro. MVL, qui accuse un retard certain, a enfin ouvert son compteur de victoires face à l'iranien Pouya Idani et pointe à 3/6.

Chez les femmes, Anna Muzychuk a dominé la leader Bibisara Assaubayeva, qui fautait dans une finale de dame égale mais difficile. On retrouve à un demi-point les GMI Aleksandra Goryachkina et Antoaneta Stefanova ainsi que les MI Vaishali Rameshbabu and Assaubayeva.

Après la journée de repos, on se retrouve pour la septième ronde mercredi 1er novembre à partir de 15h30, heure de Paris.

Où regarder ?
Vous pouvez suivre le Grand Suisse sur la Chess.com/TV. Vous pouvez également profiter de nos show sur notre chaine Twitch et retrouver toutes nos retransmissions sur YouTube.com/Chess24. Toutes les parties sont également disponibles sur notre page événement.

Le replay du direct avec les commentaires des GMI Peter Leko et Arturs Neiksans


Encore une fois, bien malin qui saura prédire les vainqueurs finaux, personne n'ayant réussi à se maintenir en tête plus d'une ronde. A mesure que le tournoi avance, les enjeux montent et la pression aussi.

Anna Muzychuk affrontera Goryachkina à la septième ronde. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Open

Alors qu'au premier échiquier, la partie se terminait par la nulle, plusieurs joueurs à un demi-point sautaient sur l'occasion de revenir sur le peloton de tête.

Pourtant, Esipenko et Nakamura ne furent pas avares de complications. En choisissant la variante du dragon hyper accéléré, Hikaru montrait tout de suite les crocs avec les pièces noires. Le score particulier de +2 en faveur du streamer américain contre le jeune russe pourrait être à l'origine de cette confiance.

En effet, lors de leur dernière rencontre à fort enjeu, au Grand Prix FIDE 2022, il s'était imposé pour se qualifier au Tournoi des Candidats.

Nakamura s'est présenté avec des intentions belliqueuses. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Les commentateurs remarquaient qu'après 7...f6 8.exf6, l'absence du pion f rappelait une hollandaise variante de Leningrad, ouverture que Nakamura apprécie également. Opiniâtre, Esipenko sacrifiait un pion pour faire exploser la position. Mais, comme souvent, après 20.Bd3, cette partie aigüe se terminait rapidement par un échec perpétuel qu'aucun des deux joueurs ne pouvait éviter ou refuser.

"Quand deux joueurs de ce niveau s'affrontent, il n'est pas rare que la partie se termine par la nulle. Mais j'ai senti que j'avais mes chances, et mon adversaire a été à la hauteur." résumé Hikaru dans son analyse vidéo, disponible ci-dessous.

Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il comptait faire de sa journée de repos, Esipenko a répondu sans hésiter : "Pas des échecs, en tout cas !"

La première victoire sur les échiquiers du haut fut celle de Sindarov face Sam Sevian. Une attaque spectaculaire et très instructive pour tous les amoureux des ouvertures du "fou dragon" en g7.

Sindarov n'a pas perdu de temps. Photo: Anna Shtourman/FIDE.

Le chef d'œuvre du prodige ouzbek atteignait son paroxysme lorsqu'il sacrifiait une pièce pour proposer une attaque de mat dans laquelle on retrouvait plusieurs motifs thématiques. C'est notre partie du jour, et la voici analysée ci-dessous pour vous le GMI Rafael Leitao.

Avant de venir sur l'île de Man, Sindarov a enchaîné les tournois, participant à la Coupe du monde et au Qatar Masters. "Après ce tournoi, je vais me reposer pendant au moins un mois !" commentait-il avec malice en interview.

Caruana revient dans le groupe de tête grâce à une belle victoire contre le numéro 94 mondial Evgeniy Najer. "Tout s'est joué sur un coup" expliquait l'italo-américain après la partie. "S'il avait fait un autre choix, la partie aurait sans doute été bien plus longue."

Le moment critique en question arrivait lorsque le maître Najer jouait le funeste 25...Da5?. Caruana ratait la meilleure réfutation : 26.Df3! Te7 27.Cxg6!!. Mais son choix, bien qu'inférieur, allait provoquer une erreur fatale. Les échecs restent un jeu joué entre humains, et les évaluations d'ordinateurs n'y changeront jamais rien…

"Jouer une partie qui ne dure pas huit heures, c'est déjà une victoire en soi" commentait Caruana, qui a reconnu trouver la cadence de ce Grand Suisse "un peu trop longue".

Jouer une partie qui ne dure pas huit heures, c'est déjà une victoire en soi

—Fabiano Caruana 

Vidit avait souffert lors de la première ronde, ratant la victoire en zeitnot et finissant même par perdre. Mais sa remontada en fait trembler plus d'un : il a gagné quatre des cinq parties suivantes ! Dont la dernière en date, ce lundi contre Hans Niemann.

Son idée stratégique 26.Fb8 pour affaiblir la chaîne de pions noire était inhabituelle, mais elle allait se révéler payante.

Ce même fou allait faire le tour du monde avant de terminer son périple juste à côté de la case c1, où il l'avait commencé. C'est le moment que choisissait Niemann pour abandonner, alors qu'il devait donner son cavalier par 53...Cb1+ 54.Ra2 Dg5 pour empêcher le mat.

Predke venait à bout de Sam Shankland après avoir pris de gros risques dans l'ouverture. Erwin l'Ami s'essayait quant à lui au douteux contre-gambit Albin contre Wojtaszek, et faisait rapidement les frais de ce choix. Son vainqueur polonais affrontera mercredi Caruana au premier échiquier.

Des surprises et des coups de génie

Nous avons parlé dans chaque article du MI Ramazan Zhalmakhanov. Et il le mérite bien ! Toujours invaincu, il présente une performance à 2833 Elo. Il annulait ce lundi contre Anish Giri et reste dans le groupe de chasse avec 4/6. Il affrontera Vladimir Fedoseeev à la septième ronde. 

Le parcours brillant de Zhalmakhanov

Aydin Suleymanli (2588) créait la surprise contre un Gukesh Dommaraju en petite forme (deuxième défaite de suite). Quant à Benjamin Gledura (2633), qui a connu un début de tournoi difficile avec des défaites aux deuxième et troisième rondes, il remportait sa deuxième victoire de rang face à Jorden van Foreest (2707).

Dans cette position, les blancs ont raté un gain fantastique !

Au 52ème échiquier, Baskaran Adhiban venait à bout d'Eduardo Iturrizaga à l'aide d'un sacrifice de dame très créatif :

Les trois premiers échiquiers nous réservent des affiches de qualité à la septième ronde : Wojtaszek-Caruana, Nakamura-Predke et Sindarov-Vidit.

Classement après la ronde 6 | Top 20 

Cl. TNo FED Titre Joueur Elo Pts. TB1
1 47 GMI Predke, Alexandr 2656 4.5 2707
2 46 GMI Sindarov, Javokhir 2658 4.5 2700
3 32 GMI Esipenko, Andrey 2683 4.5 2682
4 16 GMI Erigaisi, Arjun 2712 4.5 2667
5 2 GMI Nakamura, Hikaru 2780 4.5 2667
6 1 GMI Caruana, Fabiano 2786 4.5 2661
7 15 GMI Vidit, Santosh Gujrathi 2716 4.5 2646
8 41 GMI Wojtaszek, Radoslaw 2668 4.5 2617
9 111 MI Zhalmakhanov, Ramazan 2447 4 2719
10 81 GMI Yakubboev, Nodirbek 2616 4 2695
11 39 GMI Bacrot, Etienne 2669 4 2685
12 11 GMI Yu, Yangyi 2720 4 2667
13 3 GMI Firouzja, Alireza 2777 4 2665
14 45 GMI Korobov, Anton 2658 4 2662
15 75 GMI Kuzubov, Yuriy 2625 4 2655
16 23 GMI Artemiev, Vladislav 2697 4 2654
17 12 GMI Keymer, Vincent 2717 4 2644
18 20 GMI Deac, Bogdan-Daniel 2701 4 2636
19 33 GMI Sarana, Alexey 2682 4 2630
20 27 GMI Fedoseev, Vladimir 2691 4 2625

(Les résultats complets sont disponibles ici.)

Section féminine

Assaubayeva fut la première joueuse à prendre seule les rênes du tournoi féminin. Une ronde plus tard, la voici remplacée par Anna Muzychuk. Au jeu de la patate chaude, la GMI ukrainienne parviendra-t-elle à conserver sa place mercredi ?

Anna Muzychuk - Assaubayeva, le clash du premier échiquier. Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Anna Muzychuk optait pour la sicilienne Alapine, mais n'obtenait pas grand chose de l'ouverture. Il s'agissait cependant d'un excellent choix dans l'optique de jouer pour deux résultats (victoire ou nulle). Une stratégie qui allait finalement être récompensée.

Les échanges menaient logiquement à une finale de dame dans laquelle les blancs étaient les seuls à jouir d'un pion passé. 43.h6!? était un coup très intelligent, et dans une position déjà difficile, la MI kazakh gaffait par 50...Db6??

C'est la première fois qu'Anna Muzychuk se rend sur l'île de Man. Quand on lui demandait s'il appréciait l'endroit, elle répondait comme le font les joueurs d'échecs : "Pour nous, l'important, c'est la manière dont se déroule le tournoi !"

Aucun résultat décisif à noter sur les trois échiquiers suivants. Le quatrième nous offrait un beau combat entre la MI Marsel Efroimski et son homologue Batkhuyag Munguntuul. L'israélienne sacrifiait une pièce avec panache, mais ne pouvait obtenir mieux que le partage du point.

La seule joueuse à 3,5/5 à l'emporter était Stefanova, qui disposait de la MI Irina Bulmaga. Dans une position égale, elle parvenait à avancer son pion passé pour l'emporter.

Huit joueuses sont en embuscade à 4/6. Parmi elles figure Sophie Millet, qui annulait proprement avec les noirs contre Mammadzada. Même résultat pour Pauline Guichard (2,5/6) face à l'allemande Dinara Wagner.

La surprise du jour était à mettre à l'actif de la MI péruvienne Deysi Cori, qui battait Alexandra Kosteniuk. Autre victoire MI contre GMI : celle d'Ulviyya Fataliyeva contre Elisabeth Paehtz

Cori a le sourire : elle vient de battre une ex-championne du monde ! Photo : Anna Shtourman/FIDE.

Mercredi, Anna Muzychuk aura les noirs contre Goryachkina. Une rencontre très importante dans l'optique de la qualification. Assaubayeva aura les blancs contre Vaishali au deuxième, tandis que Mariya Muzychuk, un point derrière sa sœur, affrontera Stefanova.

Classement après la ronde 6 | Top 20 

Cl. TNo FED Titre Joueuse Elo Pts. TB1
1 5 GMI Muzychuk, Anna 2510 5 2450
2 12 MI Vaishali, Rameshbabu 2448 4.5 2476
3 10 MI Assaubayeva, Bibisara 2469 4.5 2467
4 21 GMI Stefanova, Antoaneta 2424 4.5 2408
5 1 GMI Goryachkina, Aleksandra 2558 4.5 2401
6 25 MI Garifullina, Leya 2402 4 2482
7 30 MI Milliet, Sophie 2391 4 2473
8 34 MI Tsolakidou, Stavroula 2385 4 2473
9 29 MI Fataliyeva, Ulviyya 2393 4 2454
10 40 MI Munguntuul, Batkhuyag 2366 4 2450
11 4 GMI Tan, Zhongyi 2517 4 2443
12 3 GMI Muzychuk, Mariya 2519 4 2412
13 13 MI Efroimski, Marsel 2447 4 2398
14 43 GMF Kamalidenova, Meruert 2351 3.5 2485
15 39 MI Cori T., Deysi 2367 3.5 2469
16 27 MI Narva, Mai 2399 3.5 2446
17 22 MI Bulmaga, Irina 2423 3.5 2412
18 15 MI Mammadzada, Gunay 2441 3.5 2396
19 7 GMI Dronavalli, Harika 2502 3.5 2392
20 19 GMI Ushenina, Anna 2434 3.5 2392
(Les résultats complets sont disponibles ici.)

Le Grand Suisse FIDE 2023 est l'un des événements du cycle des Championnats du Monde FIDE, les deux premiers se qualifiant pour le tournoi des Candidats 2024. Le GS débute le 25 octobre à 15h30, heure de Paris, et compte 460 000 dollars de prix.

Le Grand Suisse Féminin FIDE 2023 est doté de 140 000 dollars et se déroule simultanément. Les deux premières se qualifient pour le tournoi des Candidates 2024.


Précédemment :

Mieux connaître NM AnthonyLevin
Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Carlsen sort vainqueur du combat contre Firouzja en finale du Chessable Masters

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !

Firouzja rejoint Carlsen en Grande Finale !