Gain avec les blancs, nulle avec les noirs :  Aronian, So et Ding sont en demi

Gain avec les blancs, nulle avec les noirs : Aronian, So et Ding sont en demi

C'est grâce à une victoire avec les blancs que Levon Aronian, Wesley So et Ding Liren se sont qualifiés pour les demi-finales de la Coupe du monde. Aronian est le seul joueur à l'avoir emporté hier. Aujourd'hui, il a arraché la nulle après un long combat.

Rapport quitte la Coupe du monde après un très beau parcours. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

Wesley So et Ding Liren avaient annulé sans problèmes avec les noirs hier, avant de mettre à profit les pièces blanches aujourd'hui en battant Vladimir Fedoseev et Richard Rapport de manière convaincante.

Seuls Maxime Vachier-Lagrave et Peter Svidler devront se retrouver demain en départages. La capture d'un pion très tôt dans la partie semblait nous promettre un beau combat, mais hélas, la paix fut vite signée entre deux joueurs visiblement inquiets face aux complications à venir.

Coupe du monde 2017 | Quarts de finale, Jour 2

Fed Joueur Fed Joueur Classique Rapide Blitz Score
Vachier-Lagrave (2804) Svidler (2756) ½-½,½-½
Ivanchuk (2727) Aronian (2802) 0-1,½-½
So (2792) Fedoseev (2731) ½-½,1-0
Ding Liren (2771) Rapport (2675) ½-½,1-0

La partie la plus prometteuse du jour était celle opposant Ivanchuk à Aronian. Après avoir perdu de manière expéditive hier, Ivanchuk devait absolument l'emporter. Certes, il avait les blancs, mais hélas, il n'est pas parvenu à créer beaucoup de jeu.

Dès la sortie de l'ouverture, Radjabov estimait les chances de survie de Chuky en ces termes :

Ivanchuk est éliminé de la Coupe du monde à 98,5%.

En jouant 33.d4!, Ivanchuk est parvenu à ouvrir la position pour ses fous, se donnant ainsi de vraies chances de gain, mais en jouant 36...f4!, Aronian a obtenu le contre-jeu nécessaire. Face à une menace d'échec perpétuel, Ivanchuk a choisi de sacrifier un pion pour continuer à se battre. Il a obtenu des compensations, l'ordinateur préférant même parfois sa position. Mais avec le coup 57...Te5! Aronian a rendu le pion pour basculer dans une finale totalement annulante. Malgré tous ses efforts, Ivanchuk dut se résigner au 71ème coup, il est éliminé de la Coupe du monde.

No one evinces the emotions of a chess game more vividly than Ivanchuk; perhaps that is why so many chess fans relate to him. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

Aucun joueur n'incarne mieux les émotions des échecs qu'Ivanchuk. C'est sans doute pour cela qu'il a autant de fans ! | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

La partie Vachier-Lagrave - Svidler s'est terminée peu après. Et tout ce qu'on peut dire, ce Giuco était loin d'être piano... Maxime a trouvé une nouvelle approche innovante et agressive dans la partie italienne. Mais l'analyse la juge imparfaite. Il a en effet loupé le très subtil 20.Dd2!! qui était presque gagnant. A la place, il a joué 21.b4?!, un sacrifice de pion douteux. Svidler a trouvé les coups de défense naturels, et le français semblait ne pas avoir de plan. C'est alors que le russe a proposé la nulle.

Maxime pourra être soulagé de continuer le match en départages, car dans les deux positions finales de leurs nulles, Svidler était mieux. Certainement pas gagnant, mais il aurait pu faire le choix de mettre la pression longtemps.

null

Partie nulle : Vachier-Lagrave et Svidler se retrouveront en départages. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

Quand on lui a demandé qui il préférait jouer en demi-finale, Aronian a répondu avec son humour habituel :

"Je les déteste tous les deux !"

L'ouverture choisie par Ding Liren promettait également un grand combat. Comme dans la partie de Maxime, les blancs menacent différentes combinaisons à base de C(x)h6+. Rapport (seul joueur sous les 2700 dans ces quarts de finale) a évité toutes les tactiques fatales, mais il n'a pas pu empêcher Ding de rentrer dans une finale gagnante. Le chinois a ensuite converti avec sang-froid.

null

L'analyse du jour par le GMI Dejan Bojkov

Rapport reacts to Ding's opening play. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

Rapport n'a pas l'air d'apprécier la préparation de Ding. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

On a souvent dit que Wesley So avait un style karpovien. Aujourd'hui, il l'a montré dans toute sa splendeur. Dans une défense russe symétrique dans laquelle beaucoup auraient bien vite proposé la nulle, il s'est octroyé un mince avantage qu'il est parvenu à faire fructifier.

La finale de fous qu'il a ensuite remporté est un chef d'œuvre. La manœuvre Fd6-a3-c1-d2-e1 est particulièrement instructive, et aurait toute sa place dans le livre de finales de Shereshevsky.

Par le GMI Bojkov.

So surveying the board like a general contemplating grand maneuvers. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

So sonde l'échiquier comme un général dirigeant de grandes manœuvres. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova

null

(Cliquez pour agrandir.)

Parties fournies par TWIC.

La Coupe du monde se déroule du 3 au 27 septembre à Tbilissi, en Géorgie. Chaque match consiste en deux parties classiques (quatre en finale) et des départages en rapides et blitz le troisième jour. L'enveloppe des prix est de 1,6 millions$, dont 120 000$ pour le seul vainqueur. En outre, les deux finalistes se qualifieront pour le prochain Tournoi des Candidats.

Comment suivre l'événement :

Chess.com diffuse les parties de tous les grands tournois mondiaux sur Chess.com/Live, et la coupe du monde ne fait pas exception à la règle. En outre, sur Chess.com/TV, les commentaires en direct seront assurés par les Chessbrahs, un des plus belle équipe de commentateurs du monde avec les GMI Eric Hansen, Robin van Kampen et Yasser Seirawan ainsi que le MI Aman Hambleton.

Précédemment :

Mieux connaître NM SamCopeland
Coupe du monde - finale : Aronian bute sur la muraille Ding

Coupe du monde - finale : Aronian bute sur la muraille Ding

Maxime élimine Xiong du Speed Chess Championship

Maxime élimine Xiong du Speed Chess Championship