La dame bat la tour : Aronian et Ding sont finalistes et candidats

La dame bat la tour : Aronian et Ding sont finalistes et candidats

Levon Aronian et Ding Liren se sont tous deux qualifiés pour la finale de la Coupe du monde et pour le Tournoi des Candidats 2018. Ding a battu Wesley So en rapide 10/10, tandis qu'Aronian a éliminé Maxime Vachier-Lagrave en gagnant l'Armageddon. Les deux matchs se sont terminés par la même finale fondamentale : dame contre tour.

Aronian et MVL sont allés jusqu'à Armageddon. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Après des départages ultra tendus, les grands vainqueurs sont connus. Aronian et Ding ont validé leur billets pour le tournoi des Candidats, et joueront la finale de la Coupe du monde pour un premier prix de 120 000$. Après une journée de repos, leur match commencera samedi.

Les deux perdants, So et Vachier-Lagrave, quittent Tbilissi avec 50 000$ chacun et quelques regrets. So peut encore se qualifier pour les Candidats à l'Elo. Il lui faudra venir à bout de Caruana et Kramnik dans les mois qui viennent. Maxime, lui, a encore des chances de se qualifier via le Grand Prix, d'autant plus que Ding, déjà qualifié, ne joue plus sur ce tableau.

Coupe du monde 2017 | Résultats demi-finales

Fed Joueur Fed Joueur Classique Rapide Blitz Arm. Score
Aronian (2802) Vachier-Lagrave (2804) ½-½, ½-½ 0-1, 1-0, 
½-½, ½-½
½-½,½-½ 1-0 5-4
So (2792) Ding Liren (2771) ½-½, ½-½ ½-½, ½-½,
0-1,½-½
2½-3½

Le suspense. La joie. Les gagnants et les perdants. Les échecs classiques et le blitz. Les nerfs et le talent. Les dames contre les tours.

Il ne peut en rester qu'un, disait le Highlander. Et si ces quatre joueurs étaient tout à fait capables de gagner la Coupe du monde, deux seulement en auront l'occasion. Les échecs ne peuvent pas se montrer plus cruels.

null

So quitte la salle de jeu en compagnie de sa mère adoptive Lotis Key. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Autour du monde, les fans d'échecs de tous niveaux avaient les yeux rivés sur leurs écrans pour regarder l'histoire s'écrire. Sur Twitter, quelques célébrités du jeu se joignaient à la fête. En tant que spectateur, il était difficile de se débarrasser de la tension. Imaginez un peu pour les joueurs...

De supers échecs aujourd'hui en demi-finales ! Les vainqueurs sont heureux, et pour les perdants... c'est très dur.

*************************

Quelle intensité dans la demi entre MVL et Aronian, j'en tremble encore ! Hélas, il ne peut y avoir qu'un seul vainqueur...

************************

Aujourd'hui c'est le jour de l'indépendance de l'Arménie, mais c'est aussi le jour de la victoire ! Aronian est en finale !

************************

Aronian a encore montré qu'il n'avait pas les nerfs pour gérer la pression. Mauvais présage avant les candidats...

Parlons tout d'abord de Ding Lireng contre Wesley So. Lors des parties classiques, les deux joueurs ont eu leurs chances, ce qui nous promettait un combat passionnant. La première partie rapide fut à l'avenant, Ding s'octroyant un avantage décisif ( les noirs complètement gagnant et les blancs quasiment en zugzwang...) mais ne parvenant pas à le convertir.

null

Une partie qu'on ne peut oublier que si la victoire est au bout du chemin. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Après une nulle en neuf coups dans la seconde partie rapide, Ding est à nouveau parvenu à atteindre une position gagnante avec les noirs dans la première 10/10. Cette fois-ci, il réussit à la convertir, mais la nervosité était palpable. Le chinois, d'ordinaire si serein, ne tenait pas en place sur sa chaise. Mais il a tout de même converti la finale dame contre tour comme dans les livres.

Dos au mur, So a joué une Benoni, mais une sortie prématurée de la dame ne lui permit pas de se créer les moindres chances de gain. Ding a parfaitement contrôlé la situation, signé la nulle, et est devenu le premier Grand-Maître chinois à se qualifier pour le Tournoi des Candidats. Une journée historique pour les échecs chinois.

null

So accepte la nulle : la Coupe du monde est terminée pour lui. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

"Je suis très content de ma journée" a déclaré le vainqueur. "Dans la première partie, j'étais beaucoup mieux, gagnant même, mais avec quatre minutes à la pendule, je ne suis pas parvenu à trouver un gain et j'ai gâché l'avantage. J'étais très frustré."

Liren a ajouté que la nulle rapide qui suivit avait été salutaire, lui permettant de se reposer, de se préparer et de se débarrasser des émotions négatives. So aurait sans doute du jouer un peu plus longtemps...

Le chinois a préciser que gagner leur match à Shanghai l'année dernière l'a aidé à "être confiant contre lui. C'est un joueur très fort et très solide. Il est très dur à battre."

null

Ding a battu un joueur réputé pour être presque imbattable. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Nul doute que Ding aura gagné de nombreux nouveaux fans, notamment dans son pays. "Mon coach m'a dit de ne pas faire attention aux média chinois, mais je ne peux pas faire la sourde oreille, car ce soutien me pousse à jouer au mieux !"

Sur l'autre échiquier, Levon Aronian et Maxime Vachier-Lagrave était toujours à égalité après les parties en 10/10. Les deux avaient chacun remporté leurs parties avec les blancs en 25/25. Maxime avait notamment commencé avec la manière :

null

Un très bon début de départage n'a pas suffit. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Le français regrettera sans doute son choix d'ouverture dans la seconde partie, mais il est vrai qu'il ne possède pas un répertoire très large contre 1.d4. Aronian a joué 3.f3 contre sa Grünfeld, et théoriquement, une structure Benoni est un choix correct. Mais tout de même, une Benoni, quand on a simplement besoin d'une nulle ?

Le sacrifice de cavalier d'Aronian était une nouveauté, et il a parfaitement fonctionné :

null

Dh5! Aronian conclut la partie et revient au score. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Les deux parties en 10/10 se soldèrent par des nulles assez équilibrées. Lorsque la partie Ding-So fût terminée, les arbitres, venus de deux pays officiellement en guerre, Ashot Vardepetyan (Arménie) et Faik Gasanov (Azerbaïdjan), se sont affrontés dans un blitz amical. Parmi les spectateurs figuraient notamment Arnonian et MVL !

Dans le premier blitz 5/3, Aronian, totalement gagnant, a raté la conversion. MVL a ensuite gâché une finale gagnante :

null

Quel match nous ont offert ces deux champions ! | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Le match Aronian-MVL est incroyablement tendu. La pression doit être maximale à ce stade de la Coupe du Monde. La dernière partie était dingue.

***************************

C'est incroyable. Tout va se jouer sur les nerfs.

************************

C'est dingue. Quelle journée !

Après une nouvelle nulle dans une espagnole, il était temps de jouer la première partie Armageddon de cette Coupe du monde. Aucun départage n'était encore allé jusque là. Un GMI hollandais (et lui-même participant à la Coupe du monde) était particulièrement content :

Enfin ! #Armageddon

MVL gagna le toss et choisit de jouer les noirs. Avec quatre minutes à la pendule contre les cinq d'Aronian, il n'avait besoin que d'une nulle pour remporter le match. A partir du 61ème coup, les joueurs recevaient un incrément de cinq secondes.

Maxime était mieux, puis très proche de la nulle en finale de tour, mais Aronian est parvenu à trouver une splendide combinaison menant à une finale dame contre tour, exactement comme dans le match Ding-So. Levon a également converti l'avantage sans coup férir.

"Nos parties classiques n'étaient pas très excitantes, mais il me semble que nous nous sommes bien rattrapés en rapide et en blitz !" a déclaré Aronian. "Je pense que j'ai souvent eu l'avantage dans le match, mais je n'arrivais pas à convertir."

Après avoir perdu la première, pas de stratégie particulière pour gagner la seconde : "Quand on a rien à perdre, il faut juste foncer." Pas de stratégie spéciale pour l'Armageddon non plus : "il faut surtout de la chance, il n'y pas de formule magique. Pas besoin de jouer précis, il faut juste bouger vite et espérer que l'adversaire fasse une bourde."

Soulagé, l'arménien a conclu par ces mots : "C'était une journée incroyable. Je suis absolument ravi que tout ça soit terminé et que je m'en sois tiré vainqueur."

null

Aronian sera l'un des candidats, aux côtés de Karjakin, Ding, et de cinq autres joueurs. | Photo: Chess.com/Maria Emelianova.

Le GMI arménien, vainqueur de la Coupe du monde 2005 à Khanty-Mansiysk, a qualifié cette victoire "d'une des plus difficile et précieuse de (sa) carrière." 12 ans après sa victoire russe, il y a vu un signe : "C'est une boucle, il faut toujours la boucler. Je n'ai rien à voir là-dedans, c'est la nature !"

Il a enfin félicité son adversaire. "C'est un très bon joueur de blitz. Je pense avoir prouvé que je ne me défendais pas trop mal non plus !"

A propos de la finale, il a déclaré : "J'ai atteint mon but dans ce tournoi, maintenant, ce n'est que du bonus. Mais je n'ai rien contre le bonus !"

MVL : Félicitations Levon Aronian, c'était intense. Je suis sûr qu'après un prompt rétablissement, je te rejoindrai à Berlin !

**************

Merci mon frère ! C'est à ça que servent les amis, à s'améliorer et à affronter ensemble l'inévitable...

null

(Cliquez pour agrandir.) 

Parties fournies par TWIC.

La Coupe du monde se déroule du 3 au 27 septembre à Tbilissi, en Géorgie. Chaque match consiste en deux parties classiques (quatre en finale) et des départages en rapides et blitz le troisième jour. L'enveloppe des prix est de 1,6 millions$, dont 120 000$ pour le seul vainqueur. En outre, les deux finalistes se qualifieront pour le prochain Tournoi des Candidats.

Comment suivre l'événement :

Chess.com diffuse les parties de tous les grands tournois mondiaux sur Chess.com/Live, et la coupe du monde ne fait pas exception à la règle. En outre, sur Chess.com/TV, les commentaires en direct seront assurés par les Chessbrahs, un des plus belle équipe de commentateurs du monde avec les GMI Eric Hansen, Robin van Kampen et Yasser Seirawan ainsi que le MI Aman Hambleton.


Mieux connaître PeterDoggers
Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !