Levon Aronian gagne la Coupe du monde 2017
Levon Aronian remporte la Coupe du monde

Levon Aronian gagne la Coupe du monde 2017

Douze ans après sa victoire à Khanty-Mansiysk, Levon Aronian remporte sa deuxième Coupe du monde et les 120 000$ qui vont avec. Aujourd'hui aux départages, il a remporté les deux parties rapides contre Ding Liren

Après près d'un mois de compétition, la Coupe du monde la FIDE 2017 se termine. Ils étaient 128 au départ, le 3 septembre. 24 jours plus tard, il ne reste qu'un vainqueur.

Aronian est dans l'une des meilleures années de sa carrière échiquéenne : avant de gagner la Coupe du monde, il a remporté le St Louis Rapid & Blitz en août, mais aussi le Norway Chess en juin et le Grenke Chess Classic en avril. 

Coupe du monde - Finale | Résultats

Fed Joueur Fed Joueur Classique Rapide Blitz Arm. Score
Aronian (2802) Ding Liren (2771) ½-½, ½-½, ½-½, ½-½ 1-0, 1-0  4-2

Maria Emelianova a posé six questions à Aronian et Ding après leurs victoires en quarts de finale. (en anglais)

"C'est un moment très spécial pour moi." a déclaré le grand vainqueur. "Un rêve." Il est vrai que cette victoire est l'un des plus importantes de sa carrière.

Les départages n'auraient pas pu être plus courts. Malgré quatre nulles en classique, la victoire d'Aronian peut être qualifiée de convaincante, car il a dominé les deux rapides. C'est vrai, Ding a gaffé dans la seconde, mais la manière dont l'arménien a conclu montre toute l'étendue de sa classe.

Aronian a posé les bases de son succès en écrasant son adversaire dans la première après l'avoir surpris dans l'ouverture.

null

Aronian a fait réfléchir Ding très tôt dans la partie. | Photo: Anastasiya Karlovich

Cependant, après le très fort coup Ce5-g6 et la réponse Df4-d2 de Ding, ce fut le coup de théâtre.

Un véritable vacarme provenant d'un chantier avoisinant s'est fait entendre. Aronian en a perdu toute sa concentration.

"La première partie n'était pas trop difficile jusqu'à ce que les bruits de chantier commencent. Ce bruit m'a déconcentré, je l'ai laissé jouer des coups que je n'aurais jamais du permettre."

Cela arrive rarement en partie rapide, mais Aronian a même quitté la salle de jeu pendant un instant. "Je suis allé aux sanitaires pour me passer de l'eau sur le visage, je suis revenu, et j'ai joué une bonne partie." En effet, 11 coups plus tard, Ding lui tendait la main.

Analyse du GMI Dejan Bojkov

null

Si l'on excepte une petite perte de concentration, Aronian est resté en contrôle de la partie tout du long. | Photo: Anastasiya Karlovich

La seconde partie était une sorte d'Armageddon. Aronian n'avait qu'à faire nulle pour remporter le tournoi. La pression était à son comble.

Après avoir fait petit roque, Ding a poussé son pion g, puis joué e3-e4. Aronian a pris en e4 avec l'idée de recycler son cavalier e8 en d5 via c7, avec l'égalité. Mais il a ensuite remarqué avec horreur que Cc7 ne marchait pas tactiquement, réfutant ainsi sa prise en e4.

"Je me suis dit : "Mon dieu comment peut-on gaffer quelque chose d'aussi simple !"" a déclaré Aronian.

Soudain, les noirs avaient des problèmes à résoudre. Levon a alors joué 21...Cef6, se voyant pourtant perdant après ce coup. "Mais je dois le jouer, sous peine d'être lentement étouffé."

Ce fut une bonne décision pratique. "J'ai réussi à embrouiller mon adversaire. Il m'a laissé joué 26.Tg4, et je suis revenu dans la partie."

Analyse du GMI Dejan Bojkov

null

La deuxième partie fut loin d'être un long fleuve tranquille, mais la décision "pratique" de Levon fut la bonne. | Photo: Anastasiya Karlovich

Peter Svidler en avait été très proche il y a deux ans, Levon Aronian l'a fait : Il est le premier joueur à remporter deux Coupes du monde. Comparant avant celle de 2005, il a admis que "c'est le même genre de sensation. C'est un tournoi tellement difficile. Je suis très heureux."

Il a notamment reçu le soutien de sa futur femme Arianna [Caoili], de ses parents, de sa sœur et de toute son équipe, qu'il a chaleureusement remercié pour leur aide.

"Faire partie de la famille ou de l'équipe d'un joueur d'échecs est très difficile. Nous voyageons toute l'année, et je suis toujours dans la lumière, il doivent se plier à mes besoins en permanence. Je suis tellement reconnaissant envers ces personnes qui sacrifient leur bien-être pour moi. J'ai une chance incroyable de les avoir."

null

La salle de presse, dans laquelle discutaient les légendes des échecs géorgiens Nona Gaprindashvili, Nana Alexandria et Maia Chiburdanidze. | Photo: Anastasiya Karlovich

Lors de la cérémonie de clôture, Ding a déclaré être très fier de son résultat. A propos de son adversaire, il a admit, beau joueur : "J'étais un peu énervé tout à l'heure, mais ça va mieux. Tout au long du match, Levon Aronian a joué mieux que moi. Il mérite cette victoire."

Aronian lui a retourné le compliment : "Je tiens à féliciter mon adversaire en finale. C'est un joueur duquel j'ai beaucoup à apprendre. Sa résilience, particulièrement dans la quatrième partie, est très, très impressionnante. Je ne pense pas qu'il existe beaucoup de joueurs dans le monde qui soient capables de tenir cette finale.

Il ne reste que trois jours à Aronian pour préparer son mariage, ce qui fait un peu court ("Il va falloir blitzer !"). On imagine que la future madame Aronian acceptera ce léger zeitnot, car la victoire de son mari à Tbilissi leur assure une jolie lune de miel !

null

La Coupe du monde. | Photo Anastasiya Karlovich

Parties fournies par TWIC.

La Coupe du monde se déroule du 3 au 27 septembre à Tbilissi, en Géorgie. Chaque match consiste en deux parties classiques (quatre en finale) et des départages en rapides et blitz le troisième jour. L'enveloppe des prix est de 1,6 millions$, dont 120 000$ pour le seul vainqueur. En outre, les deux finalistes se qualifieront pour le prochain Tournoi des Candidats.


Mieux connaître PeterDoggers
Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Caruana remporte le Grenke Chess Classic

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !

Karjakin et Kramnik à Nice ce week-end !